Une nouvelle application relie les parents et les thérapeutes en réadaptation

Pendant une séance de thérapie à l’École du Centre Mackay, la physiothérapeute Arlene Rosenberg du Programme de réadaptation en milieu scolaire utilise l’application Braver pour enregistrer une vidéo qu’elle partagera avec les parents de l’enfant; elle sera également en mesure de leur expliquer sa séance et de partager les stratégies qui permettront aux parents de pratiquer les compétences à la maison.
Pendant une séance de thérapie à l’École du Centre Mackay, la physiothérapeute Arlene Rosenberg du Programme de réadaptation en milieu scolaire utilise l’application Braver pour enregistrer une vidéo qu’elle partagera avec les parents de l’enfant; elle sera également en mesure de leur expliquer sa séance et de partager les stratégies qui permettront aux parents de pratiquer les compétences à la maison.

Il y a un an, l’Équipe de réadaptation du Programme de réadaptation en milieu scolaire spécialisé au Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay a commencé à chercher des manières de faire participer les parents aux séances de réadaptation, puisqu’il est prouvé que la participation parentale améliore considérablement les résultats de la thérapie.  

Selon les membres de l’Équipe, la solution idéale était une application qui permettrait d’envoyer facilement des photos et des vidéos des séances de réadaptation aux parents, et de partager des stratégies avec ces derniers. À cette fin, l’Équipe s’est tournée vers OROT, l’incubateur de santé connectée du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal. Danina Kapetanovic, cheffe d’Innovation et dirigeante d’OROT, et son équipe ont présenté Braver à ces professionnels. Il s’agit d’une application qui permet aux professionnel(le)s des soins de santé de communiquer en toute sécurité pour aider leurs patient(e)s. Ensuite, OROT a facilité un partenariat et guidé les Équipes de Braver et de la réadaptation dans un processus de cocréation.

Braver a été modifié afin de répondre aux besoins de l’Équipe de réadaptation, et l’application est maintenant utilisée dans le cadre d’un projet pilote qui permet aux parents de communiquer directement avec les thérapeutes et de mieux comprendre le parcours thérapeutique de leur enfant.

« Il est emballant de voir les thérapeutes et les parents communiquer plus facilement », souligne Emily Lecker, chef d’administration de programmes pour le Programme de réadaptation en milieu scolaire spécialisé. « Nous espérons que les parents se sentiront ainsi mieux équipés pour mettre en œuvre les stratégies à la maison, afin que nous agissions ensemble vers la réalisation des mêmes objectifs. »

Une étape d’évaluation est en cours, des équipes de recherche de la School of Physical and Occupational Therapy à l’Université McGill et du Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation (CRIR) étudient l’incidence du projet.