Une infirmière chevronnée de l’HGJ reçoit un prix prestigieux et célèbre sa retraite

Chantal Cloutier
Chantal Cloutier

Après trois décennies consacrées à prodiguer des soins aux personnes atteintes de cancer à l’Hôpital général juif, Chantal Cloutier célèbre son départ à la retraite sur une note des plus positives! En effet, cette pionnière des soins en cancérologie a reçu un Prix d’excellence de l’Association québécoise des infirmières et infirmiers.

Ce Prix reconnaît une carrière remarquable au chevet des patients atteints de cancer et de leurs familles, et récemment à titre d’infirmière pivot en Hématologie, au Centre du cancer Segal. Ses pairs, les gestionnaires et les médecins louent son dévouement et son leadership, ainsi que l’héritage qu’elle laisse aux futures générations d’infirmières.

« Chantale Cloutier c’est la maman, la forteresse de toutes les infirmières en Oncologie du Centre du cancer Segal. Elle connait chacune d’entre nous, nos forces et nos faiblesses et parvient à faire ressortir le meilleur de chacune de nous », dit Gabrielle Chartier, Infirmière pivot en Oncologie Cervico-Faciale.

Madame Cloutier est entrée au service de l’HGJ immédiatement après avoir terminé son cours à l’école de soins infirmiers, en 1985, et elle n’est jamais repartie. À titre d’infirmière pivot, elle était chargée d’appuyer les patients tout au long de leur parcours de soins contre le cancer, en leur accordant une attention personnalisée qui commence dès le diagnostic. Il s’agit d’une démarche qui exige d’établir des relations à long terme avec les patients et de répondre à leurs besoins émotionnels et physiques.  

« Je me suis toujours sentie privilégiée de participer au cheminement d’un patient », explique Madame Cloutier, avant d’ajouter qu’elle a refusé des promotions à des postes de direction parce qu’elle a toujours considéré que son rôle était d’être au chevet des patients et auprès de leurs familles. « J’adorais mon travail ».

Le Prix d’excellence est un cadeau accueilli avec joie avant son départ à la retraite cette année « Je suis extrêmement honorée », a déclaré Madame Cloutier, qui est également conseillère en Soins infirmiers. « C’est tellement une belle fin de carrière ».

Selon Karine Lepage, coordonnatrice clinico-administratif, Divisions d’oncologie et de médecine, Madame Cloutier a été une pionnière dans son rôle d’infirmière pivot; par la suite, elle a joué un rôle de mentore auprès des nouvelles recrues en soins infirmiers. Mais, ce sont ses relations avec les patients qui la distinguaient, quand elle les aidait à composer avec les difficultés de leur maladie et de leur traitement.

« Ses patients et leurs familles reconnaissent son travail exceptionnel et le verbalisent chaque fois qu’ils en ont l’occasion. Les patients et leur famille savent qu’ils peuvent compter sur elle, même lors du retour à la maison s’ils ont des questions. Elle fait preuve d’écoute et d’empathie à leur égard et sait où les diriger pour une meilleure prise en charge de leurs soins. »

« À titre de médecins, nous sommes continuellement impressionnés par sa perspicacité et ses connaissances cliniques, et nous sommes reconnaissants de son ingéniosité et de sa capacité à prodiguer à nos patients des soins intégraux », dit la Dre April Shamy.

« La réussite d’une carrière dans le domaine des soins de santé est principalement motivée par le désir d’aider les gens », ajoute la Dre Shamy. « Chantal Cloutier a toujours illustré ce désir par le biais de ses nombreuses activités et de tous les rôles qu’elle a occupés. Elle a conjugué sa passion pour les soins infirmiers ainsi qu’une humanité et un professionnalisme inégalés à une solide connaissance du rôle et de l’importance d’une infirmière pour assurer la meilleure trajectoire et le meilleur résultat possible au patient ».

Madame Cloutier remercie l’HGJ de lui avoir donné un environnement qui lui a permis de s’épanouir.

« Je suis tellement fière de ce que j’ai été en mesure d’accomplir », dit-elle. « Mais j’ai pu le faire parce que je travaillais à l’HGJ, et que j’ai reçu le soutien dont j’avais besoin pour réaliser mes rêves et devenir une meilleure infirmière ».