Tisser des rêves

Monique Perreault-Rousseau (assise) devant son métier à tisser au site MAB-Mackay. Elle est entourée de (de gauche à droite) la coordinatrice des bénévoles, Mireille El-Asmar et des bénévoles Mary Austin, Dubravka Kusmic et Danyelle Brodeur.
Monique Perreault-Rousseau (assise) devant son métier à tisser au site MAB-Mackay. Elle est entourée de (de gauche à droite) la coordinatrice des bénévoles, Mireille El-Asmar et des bénévoles Mary Austin, Dubravka Kusmic et Danyelle Brodeur.

Les bénévoles aident les personnes ayant une déficience visuelle à créer des trésors tissés

Dans un atelier au site MAB-Mackay, des bénévoles et des clientes tissent de la magie – un brin de fil à la fois.

Rita Trozzo Greco et Maria Luz San Diego (à l’arrière) créent des produits tissés dans l’Atelier de tissage du Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay.
Rita Trozzo Greco et Maria Luz San Diego (à l’arrière) créent des produits tissés dans l’Atelier de tissage du Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay.

Entourées d’étagères débordantes de bobines de fil rouge, bleu et doré, et au son du doux clic-clac des pédales des métiers à tisser, cinq clientes et trois bénévoles travaillent à des créations faites à la main. Malgré leur déficience visuelle, ces clientes partagent une même vision : montrer qu’un handicap n’est pas un obstacle à la créativité.

« Je n’ai pas mes yeux, mais j’ai mes mains et mes pieds », dit Monique Perreault-Rousseau, qui est aveugle. « Et pour tisser, c’est ce qu’il faut ».

Bienvenue au Programme de tissage du site MAB-Mackay au Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay. Chaque jeudi, Madame Perreault-Rousseau et d’autres clientes se réunissent pour tisser un trésor de linges à vaisselle, de napperons, d’écharpes, de chemins de table et d’autres articles qui seront offerts en cadeau ou vendus lors d’un événement de financement au site MAB-Mackay.

Ce programme peut seulement avoir lieu grâce au dévouement des bénévoles.

Regardez les clients et les bénévoles en action dans le cadre du Programme de tissage au site MAB-Mackay.

En effet, Mary Austin, Danyelle Brodeur et Dubravka Kusmic consacrent plusieurs heures chaque semaine à acheter des fils, à préparer les métiers à tisser et à encourager les participantes à transformer leurs idées en réalité. En intégrant cette activité dans la vie de ces participantes, elles leur donnent la possibilité de tisser des liens et de prendre confiance en elles.  

La bénévole Mary Austin (à droite) aide Chander Arya à créer un projet sur son métier à tisser.
La bénévole Mary Austin (à droite) aide Chander Arya à créer un projet sur son métier à tisser.

« Je suis fière de faire quelque chose d’utile pour les autres », déclare Madame Perreault-Rousseau. « Quand quelqu’un me dit que ce que j’ai fait est beau, je me sens valorisée. On peut faire des choses. Il faut juste les faire autrement. »

Cette activité met en lumière l’apport des bénévoles de notre CIUSSS — un apport qui sera célébré lors d’un événement de reconnaissance de tous les bénévoles qui aura lieu à l’Hôpital général juif le 30 mai.

Ensemble, Madame Austin et Madame Brodeur ont consacré plus de 30 ans au Programme de tissage. Toutes deux insistent pour dire qu’elles reçoivent autant qu’elles donnent aux participantes.  

« Ces femmes sont tellement habiles. Passer du temps avec elles m’apporte quelque chose », explique Madame Brodeur. « Quand je sors de là, c’est comme si j’ai pris ma vitamine de la journée. »

Madame Austin est bénévole dans le cadre du Programme de tissage depuis 2007.

« Lorsqu’une femme termine un projet, c’est gratifiant pour elle, mais certainement aussi pour moi, à titre de bénévole. »

Mary Austin, bénévole

Les participantes trouvent des manières de s’adapter à leur déficience visuelle. Pour créer des motifs, elles doivent appuyer sur les pédales du métier à tisser dans un ordre précis. Elles peuvent mémoriser cet ordre ou l’écrire en braille ou en gros caractères (pour celles qui voient encore partiellement) sur un papier fixé sur leur métier à tisser.

« Je ne peux pas voir les couleurs, mais je peux toucher et je peux sentir », souligne Rita Trozzo Greco qui participe au Programme depuis 26 ans. Les bénévoles et les autres clientes sont devenues comme une famille pour elle. « Lorsque je suis ici, j’oublie tous mes problèmes. Je me concentre sur ce que je fais et je suis heureuse. »

La bénévole Danyelle Brodeur assure la finition d’un produit tissé par une cliente ayant une déficience visuelle qui participe au programme de tissage au site MAB Mackay.
La bénévole Danyelle Brodeur assure la finition d’un produit tissé par une cliente ayant une déficience visuelle qui participe au programme de tissage au site MAB Mackay.

Mireille El-Asmar, la coordinatrice des bénévoles à l’Hôpital Mont-Sinaï et au Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay, fait l’éloge des bénévoles grâce auxquelles le Programme de tissage continue d’être offert depuis 1980.

« Si ce programme est encore en cours, c’est grâce au dévouement et à l’engagement des bénévoles », souligne Madame El-Asmar. « Le flambeau a été passé d’une bénévole à l’autre tout au long des années, et elles ont continué à partager leur générosité au sein de la communauté. Ça me fait chaud au cœur et mon travail est tellement plus facile et gratifiant. »