PRAIDA accueille les personnes demandant l’asile dans une nouvelle installation spécialement aménagée

Membres du personnel de l'Équipe d’hébergement, première rangée de la gauche : Tamar Wolofski, travailleuse sociale; Salma Houaichi, travailleuse sociale et Keren Mombo, aide de service. Rangée arrière, de la gauche : Paul Guay, chef d'équipe (travailleur social); Bakary Cissé, agent administrative; Leila Nunes Scandiuzzi, cheffe d'administration de programme; Cesar Leonardo Munoz Quinones, agent administratif; et Daphné Guiguère-Bossé, anciennement technicienne en travail sociale auprès du PRAIDA.
Membres du personnel de l'Équipe d’hébergement, première rangée de la gauche : Tamar Wolofski, travailleuse sociale; Salma Houaichi, travailleuse sociale et Keren Mombo, aide de service. Rangée arrière, de la gauche : Paul Guay, chef d'équipe (travailleur social); Bakary Cissé, agent administrative; Leila Nunes Scandiuzzi, cheffe d'administration de programme; Cesar Leonardo Munoz Quinones, agent administratif; et Daphné Guiguère-Bossé, anciennement technicienne en travail sociale auprès du PRAIDA.

Le déménagement a eu lieu sans incident, mais il a été très significatif. C’est ce qu’en disent les membres de l’Équipe du PRAIDA, qui cet été ont aidé à reloger des centaines de demandeur(euse)s d’asile de l’hôtel de la Place Dupuis à l’édifice Port-Royal, spécialement aménagé.

Bien que ce déménagement a été effectué sans heurt et en quelques jours seulement, il était le résultat de plusieurs mois de planification, de préparation et de communication entre les différentes équipes du CIUSSS. Notamment, le Groupe des services techniques qui a installé le mobilier tout en s’assurant que la nouvelle installation était conforme aux normes et répondait aux besoins des employé(e)s et des résident(e)s.

Ce qui attendait les 350 demandeur(euse)s d’asile à leur arrivée à l’édifice Port- Royal (près de la station de métro Sauvé, à côté des bureaux administratifs du PRAIDA) ne ressemblait en rien à leur lieu d’hébergement temporaire antérieur à l’hôtel. En effet, il s’agit de la première installation entièrement conçue par le PRAIDA pour répondre aux besoins de sa clientèle. La planification de cet espace a priorisé le confort et la tranquillité des 700 résident(e)s qui occupent maintenant les lieux au maximum de sa capacité. 

L’aménagement comprend des chambres spacieuses et claires meublées de lits individuels (pas de lits superposés), des salons communs, deux grandes salles pour les activités et les ateliers, des salles d’ordinateurs à chaque étage, une garderie, une salle d’allaitement et une vaste cafétéria.

Cette configuration rapproche les demandeur(euse)s d’asile des équipes du CIUSSS qui leur fournissent des services. Des salles de soins infirmiers et de sages-femmes sont sur place, et la clientèle peut rencontrer des membres du personnel des services sociaux et des soins de santé en toute confidentialité (travailleur(euse)s sociaux(ales) et infirmier(ère)s) dans les bureaux attenants. « Dans l’ensemble, nous sommes très satisfaits du résultat : nous avons créé un milieu de vie plus convivial pour nos résident(e)s », a déclaré Alexis Jobin-Theberge, conseiller-cadre partenariat auprès du PRAIDA.

Sur la photo, plusieurs membres du personnel de l’Équipe d’hébergement, première rangée de la gauche : Tamar Wolofski, travailleuse sociale; Salma Houaichi, travailleuse sociale et Keren Mombo, aide de service. Rangée arrière, de la gauche : Paul Guay, chef d’équipe (travailleur social); Bakary Cissé, agent administrative; Leila Nunes Scandiuzzi, cheffe d’administration de programme; Cesar Leonardo Munoz Quinones, agent administratif; et Daphné Guiguère-Bossé, anciennement technicienne en travail sociale auprès du PRAIDA.