Peignes, dentifrice et dignité : les trousses de soins aident les patients âgés pendant leur séjour à l’HGJ

Emanuela Ciarlelli (à gauche), infirmière-chef, Division de chirurgie orthopédique, et Karine Lepage (à droite), infirmière coordinatrice clinico-administrative (intérimaire), Services chirurgicaux, remettent une trousse de soins à Yefkine Chano, une patiente de la Division de chirurgie orthopédique, âgée de 95 ans
Emanuela Ciarlelli (à gauche), infirmière-chef, Division de chirurgie orthopédique, et Karine Lepage (à droite), infirmière coordinatrice clinico-administrative (intérimaire), Services chirurgicaux, remettent une trousse de soins à Yefkine Chano, une patiente de la Division de chirurgie orthopédique, âgée de 95 ans

Dernièrement, quand une femme âgée de 83 ans a été admise à l’Hôpital général juif en raison d’une fracture de la hanche, les infirmières ont téléphoné à la fille de la patiente pour discuter du cas. La fille de la patiente a confirmé qu’elle se rendrait rapidement à l’Hôpital, immédiatement après être allée chez sa mère pour prendre des produits de toilette, comme du dentifrice et du shampoing.

« Ce n’est pas nécessaire », ont répondu les infirmières, de l’Équipe de chirurgie orthopédique. « Nous nous en sommes occupées ».

Quand la fille de la patiente est arrivée au chevet de sa mère, âgée de 83 ans, cette dernière avait déjà reçu une trousse comportant les articles de soins personnels essentiels pour son séjour à l’Hôpital, soit une brosse à dents, un peigne, une lime à ongles, du baume pour les lèvres, et d’autres articles.

Ces trousses sont disponibles grâce à l’initiative de deux infirmières-chefs de l’HGJ, et de la générosité de douzaines de donateurs.

En effet, à la fin de l’année dernière, Emanuela Ciarlelli, l’infirmière-chef de la Division de chirurgie orthopédique, et Karine Lepage, qui était infirmière-chef (intérimaire) du Service de gériatrie, ont toutes deux remarqué la même chose : plusieurs patients âgés arrivent à l’Hôpital après un traumatisme, comme une chute, ou désorientés, en raison d’une déficience cognitive. Dans cet état vulnérable, ils n’avaient pas toujours les articles de toilette de bases dont ils auraient besoin pour leur séjour à l’Hôpital.  

« Nous avons pensé qu’il serait bon de leur donner une petite trousse de soins pour répondre à leurs besoins », explique Madame Ciarlelli.

Travaillant en tandem, les deux infirmières ont décidé de trouver une solution. Elles se sont adressées à Diane Levine-Samberg, une bénévole à l’HGJ, qui s’est tournée vers les membres de la communauté pour obtenir de l’aide. Très rapidement, des dizaines de donateurs individuels et plusieurs entreprises, dont BethCare Senior Services, Avon Canada et Maximage, ont répondu à l’appel.

« Il y a beaucoup de bonne volonté au sein de la communauté. J’ai été vraiment réconfortée et inspirée en voyant combien de personnes sont intervenues pour nous aider », dit Madame Levine-Samberg. « Ils voulaient tous faire quelque chose pendant cette période difficile ».

Des bénévoles ont passé la journée du 15 septembre au Carrefour Lea Polansky pour préparer environ 700 trousses de soins contenant des produits comme une brosse à dents, un peigne et du baume pour les lèvres et d’autres articles
Des bénévoles ont passé la journée du 15 septembre au Carrefour Lea Polansky pour préparer environ 700 trousses de soins contenant des produits comme une brosse à dents, un peigne et du baume pour les lèvres et d’autres articles

Le 15 septembre, des bénévoles réunis au Carrefour Lea Polansky ont consacré la journée à préparer environ 700 trousses d’articles de soins, allant des produits nettoyants pour prothèses dentaires à la crème pour les mains. Depuis, les trousses ont été distribuées au sein de la Division de chirurgie orthopédique et du Service de gériatrie. Ces produits font plus que fournir des soins personnels de base aux patients, ils deviennent également des outils qui permettent à ces personnes âgées de maintenir leur dignité et leur autonomie, deux éléments essentiels pour les aider à se rétablir.

« Se brosser les dents, se laver les cheveux et utiliser un papier mouchoir sont des gestes qui aident les patients à développer et à maintenir leur indépendance », de dire Madame Lepage, qui est maintenant l’infirmière coordinatrice clinico-administrative (intérimaire) au sein des Services chirurgicaux. « Ces articles apportent un peu de bonheur dans leur vie tout en favorisant leur autonomie ».

Les trousses sont encore plus importantes pendant la pandémie de la COVID-19, quand l’accès des visiteurs à l’Hôpital est limité. Même en temps normal, quand les enfants de certains patients âgés habitent à l’extérieur de la ville et ne peuvent pas aider facilement leur parent.  

Le Comité des usagers de l’HGJ a également participé au financement des trousses, et les infirmières estiment qu’elles ont recueilli suffisamment d’articles de toilette pour fournir des trousses aux patients pendant six mois. Elles espèrent pouvoir prolonger ce projet et élargir la distribution au-delà de la Division de chirurgie orthopédique et du Service de gériatrie.

Selon les infirmières, ces trousses de soins, bien que petites, ont fait une grande différence dans les soins aux patients. « Ces trousses ne sont pas seulement réconfortantes », ajoute Madame Ciarlelli, « mais elles confèrent aussi de la dignité ».