Meilleure gestion de la santé dentaire dans les centres de soins de longue durée

Équipe de soins dentaires du Centre d’hébergement Henri-Bradet : Tinoosh Dibamehr, hygiéniste dentaire, Dre Rachel Lin, dentiste, Martha Lopez, assistante dentaire
Équipe de soins dentaires du Centre d’hébergement Henri-Bradet : Tinoosh Dibamehr, hygiéniste dentaire, Dre Rachel Lin, dentiste, Martha Lopez, assistante dentaire

Grâce à un programme du gouvernement du Québec, tous les résidents bénéficient de soins et de traitements dentaires

Depuis septembre, l’infirmière clinicienne Lyne Déry forme le personnel infirmier de nos six centres de soins de longue durée afin qu’il soit en mesure de veiller aux soins bucco- dentaires des résidents et de déceler les problèmes qui pourraient nécessiter l’intervention d’un professionnel du domaine.

Cette formation s’inscrit dans le cadre d’un nouveau programme du ministère de la Santé du Québec instauré pour pallier un problème réel : le risque de troubles bucco-dentaires des résidents dans les centres de soins de longue durée est plus élevé en raison de leur perte d’autonomie.

« Trois dentistes, un denturologiste et un hygiéniste dentaire forment l’équipe qui a suivi une formation du gouvernement et utilise une approche interdisciplinaire pour collaborer avec le personnel infirmier de nos résidences », de dire Mme Déry, qui travaille depuis plusieurs années dans les établissements de soins de longue durée de notre CIUSSS.

Lyne Déry, infirmière clinicienne, enseigne au personnel à déceler et à prévenir les troubles bucco-dentaires des résidents dans les centres de soins de longue durée
Lyne Déry, infirmière clinicienne, enseigne au personnel à déceler et à prévenir les troubles bucco-dentaires des résidents dans les centres de soins de longue durée

En vertu de ce programme, un dentiste procède désormais à un examen bucco-dentaire de tous les nouveaux résidents admis dans un centre de soins de longue durée. Les infirmières autorisées sont formées pour effectuer des examens bucco-dentaires de routine des résidents, et font appel à un membre de l’équipe de soins dentaires, au besoin.

Mme Déry souligne qu’il est important que les préposés aux bénéficiaires – responsables d’aider les résidents dans leurs tâches quotidiennes – puissent reconnaître les troubles bucco-dentaires propres aux personnes âgées. « Dents jaunes, varices sur les lèvres et la bouche et fissures sur la langue sont des manifestations normales du vieillissement, dit-elle. « Caries, rougeur ou enflure des gencives, ou infection fongique font toutefois partie des symptômes pouvant cacher un problème plus grave et exigent l’intervention d’un professionnel ».

Mme Déry enseigne, notamment à l’aide d’illustrations, les techniques de soins d’hygiène bucco-dentaire mises au point pour les résidents plus dépendants. Les préposés aux bénéficiaires peuvent consulter des cartes plastifiées qui décrivent les soins à dispenser à chacun des résidents dont ils sont responsables. Le nouveau programme de soins bucco-dentaires prévoit également de nouveaux produits adaptés aux besoins des résidents dans les centres de soins de longue durée, dont un dentifrice non moussant pour les personnes souffrant de dysphasie ou alimentées par une sonde.

Selon la docteure Rachel Lin, la santé bucco-dentaire des résidents s’est améliorée depuis le lancement du programme. « La différence est vraiment remarquable, dit-elle. Maintenant, je n’ai plus besoin de nettoyer les dents des résidents avant de faire l’examen bucco-dentaire »!

Tinoosh Dibamehr, hygiéniste dentaire, dit être particulièrement sensible aux besoins des résidents. « Nous voulons qu’ils ne soient pas gênés de parler ou de manger avec d’autres personnes, explique-t-elle. Un grand nombre de ces résidents n’ont pas vu un dentiste depuis longtemps et ils sont craintifs. Lorsque je ne suis pas occupée, je viens leur parler pour rétablir leur confiance. Au besoin, je demande à un membre de l’équipe des soins infirmiers d’aider le résident à se sentir plus à l’aise ».

Banu Patel, infirmière autorisée au Centre d’hébergement Henri-Bradet, souligne que le fait de travailler avec l’équipe de soins bucco-dentaires a été une expérience positive. La formation qu’elle a reçue pour évaluer la santé bucco-dentaire des résidents a été enrichissante et a révélé quelques surprises : « Nous ne savions même pas que certains résidents portaient des dentiers, dit-elle. Un de nos résidents ne mangeait pas, mais lorsque nous avons constaté que ses dentiers étaient mal ajustés, nous avons pu régler le problème. Le programme de soins bucco-dentaires est bon pour notre équipe et bon pour nos résidents. Il n’est jamais trop tard pour s’occuper de sa santé »!