Lutter contre la COVID-19 en venant en aide aux personnes vulnérables et marginalisées

À Parc-Extension, les membres de l’équipe font la promotion de renseignements sur la santé publique et rehaussent la sensibilisation à la COVID-19. À l’arrière, de gauche à droite : Stella Bailakis, agente terrain; Paris Nanas, agente terrain; Joël Poirier, organisateur communautaire du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal. À l’avant : Shahista Hussein, agente terrain. Les agentes terrain travaillent dans le cadre du Projet des Fondations philanthropiques Canada Parc-Extension.
À Parc-Extension, les membres de l’équipe font la promotion de renseignements sur la santé publique et rehaussent la sensibilisation à la COVID-19. À l’arrière, de gauche à droite : Stella Bailakis, agente terrain; Paris Nanas, agente terrain; Joël Poirier, organisateur communautaire du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal. À l’avant : Shahista Hussein, agente terrain. Les agentes terrain travaillent dans le cadre du Projet des Fondations philanthropiques Canada Parc-Extension.

Des sites de vaccination éphémères aux campagnes d’information de porte-à-porte en plusieurs langues, le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal a fourni une foule de services en matière de santé publique aux personnes vulnérables et marginalisées pendant la pandémie à l’appui de la lutte contre la COVID-19.

Ces initiatives ont pu être exécutées grâce à des partenariats solides et efficaces avec un grand nombre de personnes et de groupes, au sein de la communauté et à d’autres niveaux.  

« Les intervenants de première ligne sont ceux qui comprennent le mieux les besoins des membres du public », de dire Stéphanie Dupont, l’organisatrice communautaire du CIUSSS, chargée du secteur Peter McGill.

(De gauche à droite) : Stella Bailakis, Joël Poirier et Paris Nanas distribuent des affiches faisant la promotion des cliniques de vaccination éphémère contre la COVID-19 à Parc-Extension au cours du mois de mai.
(De gauche à droite) : Stella Bailakis, Joël Poirier et Paris Nanas distribuent des affiches faisant la promotion des cliniques de vaccination éphémère contre la COVID-19 à Parc-Extension au cours du mois de mai.

« Notre rôle est d’écouter les membres de l’organisme concerné et d’appuyer leurs efforts de sensibilisation auprès des usagers des soins de santé et de leur fournir l’information et le soutien dont ils ont besoin pour assurer la sécurité des personnes et la disponibilité des tests et des vaccins. »   

Par exemple, le personnel chargé des tests mobiles et des sites de vaccination éphémères a été déployé dans les secteurs chauds, à la suite d’une analyse attentive des données épidémiologiques.

En effet, les éclosions ont été particulièrement fréquentes dans certains secteurs du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, où l’isolement est difficile pour les personnes symptomatiques. De plus, la forte concentration de travailleurs à faible revenu, à qui les congés de maladie payés sont souvent refusés et qui ont peur de perdre leur emploi, constitue un autre problème.   

« Dans notre région, certaines personnes ne savent pas comment tirer parti des services ou hésitent à demander de l’aide en raison de la précarité de leur statut d’immigrant », explique Valérie Lahaie, qui coordonne la Santé publique et le partenariat pour le CIUSSS.  

« Il est impératif que nous rendions l’accès disponible à tous de manière pertinente et respectueuse. En attendant d’être admissibles à la vaccination, les usagers peuvent prendre des mesures pour se protéger et protéger leurs familles contre le virus. »  

Selon le Dr Lawrence Rosenberg, président-directeur général du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, la communication et le contact avec le public ont été essentiels pour appuyer les efforts du CIUSSS visant à vacciner le plus grand nombre de personnes possible et à assurer une large diffusion de conseils fiables au sujet du virus.

« Les Fondations philanthropiques Canada et la Fondation du Grand Montréal ont participé à la réponse à ce besoin urgent », a déclaré le Dr Rosenberg. « Ces Fondations ont joué un rôle clé en fournissant aux usagers des soins de santé de l’information fiable, tout en les encourageant à prendre les mesures nécessaires pour protéger leur propre santé et celle de leurs proches ».  

Le Dr Rosenberg note également que les organisateurs communautaires méritent d’être félicités pour leur travail auprès de « l’une des régions urbaines les plus diversifiées, sinon la région la plus diversifiée, au Canada, ce qui représente un défi de taille ».

« Chaque projet communautaire vise à répondre directement aux besoins les plus pressants des résidents d’un secteur ou d’un quartier en particulier. Par conséquent, l’efficacité de ces projets s’en trouve accrue et leur valeur est considérablement plus importante. »  

« Nos partenaires et nos organisateurs communautaires rendent notre ville plus forte en s’assurant qu’aucune personne devant être vaccinée ou ayant besoin d’une autre forme d’aide liée à la COVID-19 ne glisse entre les mailles du filet. »

La réussite de la campagne de santé publique dépend de la participation de plusieurs groupes et intervenants. Ces derniers comprennent les agents terrain et les organismes communautaires, les équipes de crises et les comités de quartier COVID-19 et le personnel municipal ainsi que les organisateurs communautaires, les professionnels et les gestionnaires du CIUSSS. Leur apport est essentiel, non seulement pour protéger les personnes qu’ils servent, mais aussi pour aider la société dans son ensemble à vaincre la pandémie.

Le soutien financier de la Fondation du Grand Montréal et des Fondations philanthropiques Canada permet de développer des projets qui tiennent compte des besoins uniques liés à la COVID-19. Il couvre aussi le coût des salaires des coordinateurs et des agents terrain, l’équipement de protection individuelle et la traduction et l’impression de brochures et d’affiches en plusieurs langues.

Pour répondre aux besoins uniques de différents secteurs du CIUSSS, des plans d’action distincts ont été élaborés pour Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Parc-Extension, Peter McGill, Outremont et le secteur du Parc Milton dans Le Plateau-Mont-Royal. Ces plans ont été créés grâce à une collaboration entre le CIUSSS, les secteurs et les organismes communautaires.

En raison des initiatives exécutées en réponse à la pandémie, de nouveaux liens ont été forgés entre le CIUSSS et ses partenaires du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

« Grâce à ces plans d’action pour lutter contre la COVID-19, je crois que nous avons établi des liens plus solides avec les personnes et les groupes avec qui nous collaborons », dit Jennifer Auchinleck, une organisatrice communautaire du CIUSSS chargée de NDG. « Nous avons découvert de nouvelles manières de collaborer pour répondre aux besoins locaux importants. Ces nouveaux liens ont été et continueront d’être très bénéfiques d’un point de vue de santé publique. »