Les hommes de l’équipe de direction laissent pousser leur moustache pour la santé des femmes

Certains des membres de l’équipe de la campagne de financement Les Moustaches. En haut, de gauche à droite : Georges Bendavid, directeur des Services techniques; Mark Demaine, coordonnateur des Services spécialisés du CIUSSS dans le continuum de soins aux adultes en santé mentale; Elliott Silverman, directeur de la Logistique et de l'Internet des objets; et Serge Cloutier, directeur adjoint des Soins infirmiers. En bas, de gauche à droite: Neil Michaels, coordonnateur des Mesures d'urgence, de la Sécurité civile et de la Sécurité globale; Dan Gabay, directeur général adjoint du CIUSSS; André Poitras, coordonnateur clinico-administratif, Divisions de l'urgence, des soins intensifs médicaux et chirurgicaux et des soins cardiovasculaires; et Tung Tran, directeur du Programme santé mentale et dépendance.
Certains des membres de l’équipe de la campagne de financement Les Moustaches. En haut, de gauche à droite : Georges Bendavid, directeur des Services techniques; Mark Demaine, coordonnateur des Services spécialisés du CIUSSS dans le continuum de soins aux adultes en santé mentale; Elliott Silverman, directeur de la Logistique et de l'Internet des objets; et Serge Cloutier, directeur adjoint des Soins infirmiers. En bas, de gauche à droite: Neil Michaels, coordonnateur des Mesures d'urgence, de la Sécurité civile et de la Sécurité globale; Dan Gabay, directeur général adjoint du CIUSSS; André Poitras, coordonnateur clinico-administratif, Divisions de l'urgence, des soins intensifs médicaux et chirurgicaux et des soins cardiovasculaires; et Tung Tran, directeur du Programme santé mentale et dépendance.

Appuyés par les médecins de l’HGJ, Les Moustaches ne rasent plus leur pilosité faciale afin de recueillir des fonds au profit de la lutte contre le cancer de l’ovaire.  

Chaque année au mois de novembre, partout au monde les hommes laissent pousser leur moustache pour recueillir des fonds au profit de la lutte contre le cancer de la prostate. Mais, un groupe d’hommes de l’équipe de haute direction du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal a décidé d’utiliser la campagne de cette année pour une autre cause. 

En effet, plutôt que de recueillir des fonds pour lutter contre un cancer qui affecte seulement les hommes, ils ont pris la décision que leurs efforts illustreraient leur solidarité envers les femmes. Ils ont abandonné leurs rasoirs pour collecter des fonds qui seront utilisés pour les soins et la recherche contre le cancer de l’ovaire à l’Hôpital général juif.

« Après la campagne de l’an dernier, nous nous sommes demandé ce que nous pourrions faire cette année. Et, nous nous sommes dit : ‘ Pourquoi les hommes n’aideraient-ils pas les femmes?’ », explique Serge Cloutier, le directeur adjoint des Soins infirmiers, qui a proposé cette idée avec l’appui de Dan Gabay, directeur général adjoint du CIUSSS et d’André Poitras, coordonnateur clinico-administratif, Divisions de l’urgence, des soins intensifs médicaux et chirurgicaux et des soins cardiovasculaires.

Leur idée a rapidement été adoptée : 17 hommes, membres de l’équipe de haute direction, ainsi qu’Alan Maislin, président du conseil d’administration du CIUSSS, se sont joints à la campagne. Trois médecins participent également à cette initiative, y compris le Dr Walter Gotlieb, chef du Département d’obstétrique et de gynécologie et de la Division d’oncologie gynécologique.  

Le Dr Gotlieb a loué la démarche de cette année pour la valeur symbolique du choix des hommes de consacrer leurs efforts à un type de cancer qui touche seulement les femmes. « Ils mettent en lumière un cancer que les hommes ne peuvent jamais avoir. J’apprécie leur geste. »

Dr Walter Gotlieb, chef du Département d’obstétrique et de gynécologie et de la Division d’oncologie gynécologique
Dr Walter Gotlieb, chef du Département d’obstétrique et de gynécologie et de la Division d’oncologie gynécologique

Le cancer de l’ovaire touchera environ 3 100 femmes au Canada cette année; il s’agit de la tumeur gynécologique la plus meurtrière, et la cause de plus de décès que toute autre forme de cancer de l’appareil reproductif féminin. La maladie est souvent très avancée lorsqu’elle est décelée, ce qui souligne le besoin de recueillir des fonds pour les soins, la recherche et les traitements. « Nous avons besoin de médecine spécialisée et de thérapies ciblées pour que plus de femmes puissent bénéficier de traitements novateurs », ajoute le Dr Gotlieb.

Le Dr Gotlieb lui-même a renoncé à se raser pendant le mois dans l’intérêt de la campagne de financement. « Il y a quelque chose de poilu entre mon nez et ma lèvre supérieure, mais je ne sais pas trop comment la décrire! », dit-il en plaisantant.  

L’effort collectif de ces gestionnaires consolide également l’esprit d’équipe. Réunis sous le nom Les Moustaches, le groupe exclusivement masculin a créé des t-shirts illustrant une moustache blanche et des lèvres rose vif sur un fond noir.

L’esprit de camaraderie du groupe a été le bienvenu pour atténuer le niveau de stress entraîné par la pandémie de la COVID-19. Pendant leurs rencontres régulières en ligne, les participants se taquinent mutuellement sur leur pilosité faciale et la possibilité de chacun de devenir un sosie de Tom Selleck.

« Nous nous amusons vraiment », de dire M. Cloutier. « Nous voulions nous mobilise et créer des liens entre nous pour une bonne cause, ce qui est certainement le cas de celle-ci. »

Shaun McMahon, adjoint DRHCAJ, responsable des Communications et Relations médias, dit qu’il a été ravi que M. Cloutier l’invite à participer à la campagne des hommes de l’équipe de direction « qui trouvent toujours des manières empreintes de sollicitude et de créativité de faire une différence. »

« Rendre hommage à toutes les femmes courageuses qui font partie de nos vies fait chaud au cœur. Même si pour mon jeune fils et ma petite fille, cette moustache n’est rien d’autre que la nouvelle décoration faciale de papa. Mais pour plusieurs autres, cette pilosité est rapidement devenue un sujet de conversation important au sujet d’une cause vitale », souligne-t-il.  

L’année dernière, la première campagne de financement de novembre du CIUSSS a permis de recueillir près de 18 000 $ au profit de la lutte contre le cancer de la prostate. Cette année, le groupe s’est fixé un objectif de 25 000 $. Les dons, qui peuvent être effectués au Fonds de l’HGJ pour le cancer de l’ovaire, seront utilisés pour la recherche et les soins aux patientes.   

Vous pouvez faire un don par le biais de la Fondation de l’HGJ, et consulter la liste des participants.

Des t-shirts Moustaches sont disponibles au prix de 20 $ à la Boutique Milly Lande, dans le hall d’entrée principal de l’HGJ, tous les jours de 10 h 30 à 14 h 30. Ils peuvent être réservés en téléphonant au 514-340-8216. Les profits seront versés au Fonds de l’HGJ pour le cancer de l’ovaire.