Les Équipes « Grippe SWAT » se mobilisent pour prodiguer des soins à domicile aux patients

Les membres de l’Équipe « Grippe SWAT » du CLSC de Parc-Extension. Devant, de la gauche : Anne-Sophie Dubuc, infirmière praticienne spécialisée, Caroline Belle, infirmière clinicienne (qui tient un appareil portable de test PCR) et Elisabeth Laughrea, cheffe d’administration de programme, Soutien à domicile. Rangée arrière, de la gauche : Georgia Papadopoulos, infirmière-cheffe adjointe, le Dr Louis-Bruno Théberge, médecin de famille et la Dre Haley Butcher, médecin de famille. Rear, from left: Assistant Head Nurse Georgia Papadopoulos, Family Physician Dr. Louis-Bruno Théberge and Family Physician Dr. Haley Butcher.
Les membres de l’Équipe « Grippe SWAT » du CLSC de Parc-Extension. Devant, de la gauche : Anne-Sophie Dubuc, infirmière praticienne spécialisée, Caroline Belle, infirmière clinicienne (qui tient un appareil portable de test PCR) et Elisabeth Laughrea, cheffe d’administration de programme, Soutien à domicile. Rangée arrière, de la gauche : Georgia Papadopoulos, infirmière-cheffe adjointe, le Dr Louis-Bruno Théberge, médecin de famille et la Dre Haley Butcher, médecin de famille.

Ils se déplacent rapidement, agissent de manière tactique et répondent aux situations urgentes par une action concertée. Voici les Équipes « Grippe SWAT » du CIUSSS, qui prodiguent des soins à domicile pendant la saison de la grippe.  

Mises en place en décembre, ces « équipes d’intervention rapide », composées d’infirmier(ère)s et de médecins, ont soigné à leur domicile, et en toute sécurité, des personnes qui présentaient des symptômes de la grippe. En seulement deux mois et demi, 138 personnes ont pu éviter de se rendre au Département de l’urgence d’un hôpital, grâce à l’intervention de cette Équipe.

« On a pu leur offrir un accès aux soins qui répondaient aux besoins les plus urgents, sans que ces personnes n’aient à quitter le confort de leur domicile », explique Elisabeth Laughrea, cheffe d’administration de programme, Soutien à domicile, au CLSC de Parc-Extension.

Pendant la saison de la grippe, ces équipes du volet Soutien à domicile du Programme SAPA, sont basées dans les CLSC pour fournir un soutien accru aux client(e)s en perte d’autonomie qui reçoivent des soins à leur domicile. Dans le cadre de la démarche proactive de cette initiative, les familles et les professionnel(le)s des Soins à domicile pouvaient composer un numéro de téléphone dédié pour signaler un(e) patient(e)s qui présentait des symptômes de la grippe, comme de la toux, des douleurs musculaires ou des problèmes respiratoires. Une infirmière-cheffe adjointe était de garde sept jours sur sept pour répondre aux appels, évaluer chaque cas et déterminer si une attention immédiate était nécessaire.

Le cas échéant, l’infirmière clinicienne Caroline Belle, affectée à temps plein à l’Équipe « Grippe SWAT » du CLSC de Parc-Extension, se rendait au domicile du patient ou de la patiente le jour même, et selon les résultats d’un test, elle envoyait une ordonnance à une pharmacie pour assurer un accès rapide aux médicaments antiviraux. Madame Belle était également en mesure de consulter un médecin de l’Équipe de soutien à domicile du CLSC et de demander une radiographie pulmonaire.

Un(e) infirmier(ère) des Soins virtuels était également disponible 24 heures sur 24 pour les personnes dont l’état de santé exigeait un suivi plus étroit.

« Les patient(e)s et leurs familles étaient soulagé(e)s que je puisse venir à leur domicile ».

L’infirmière clinicienne Caroline Belle

« Plusieurs souhaitaient éviter d’aller à un Département de l’urgence et étaient rassuré(e)s par la présence d’une personne qui était en mesure de les aider à leur domicile », confirme Madame Belle. « Cela me permettait aussi de faire le lien avec les Soins aigus, au besoin. »

Madame Belle et son équipe ont tiré parti d’un nouvel outil essentiel, acquis spécialement pour l’Équipe « Grippe SWAT » : un appareil portable de test PCR, connu sous le nom de Cobas Liat, qui permet de déterminer si la personne est infectée par la COVID-19, par une souche de la grippe A ou B ou par le virus respiratoire syncytial (VST), l’une des principales causes de maladie respiratoire. Cette technologie de pointe de Roche Diagnostics, permet d’établir un diagnostic en 20 minutes.

L’initiative de l’Équipe « Grippe SWAT » reflète la vision Vos soins partout de notre CIUSSS — une approche qui consiste à prodiguer les bons soins au bon moment dans le lieu le plus sûr, le plus pertinent et le plus pratique pour les usagers.   

Amina Talib et Habiba Boutaleb, respectivement directrice et directrice adjointe du volet Soutien à domicile du Programme SAPA, ont exprimé leur fierté envers ce projet et envers l’Équipe « dynamique » qui l’a rendu possible.

« En plus de la rétroaction positive des usagers, nous avons une équipe de clinicien(ne)s engagé(e)s et valorisé(e)s qui s’appuient sur leur expertise pour offrir des soins dans le confort du milieu de vie de nos usagers en perte d’autonomie », a déclaré Madame Boutaleb.

Les partenaires du CIUSSS du Centre-Ouest-de l’Île-de-Montréal ont joué un rôle essentiel pour assurer la réussite des Équipes « Grippe SWAT ».

En effet, les membres du personnel de la Direction de qualité, transformation, évaluation, valeur, éthique clinique et organisationnelle et soins virtuels — dirigée par Erin Cook et le Dr Lawrence Rudski (directeur médical des Soins virtuels) — ont appuyé le lancement de cette initiative en partageant leur expérience en matière de gestion de projet et en appuyant la coordination par le biais du Centre de commandement C4. Grâce à cet appui, le projet « est devenu un produit incroyablement novateur », a souligné le Dr Rudski.

De plus, les membres de l’Équipe ont appuyé l’intégration du projet au sein des trajectoires de soins virtuels actuelles, afin d’être en mesure de mesurer la valeur créée par cette initiative.  

La conseillère-cadre à la Direction des soins infirmiers, Patricia Robitaille a également fourni un appui en développant des modules de formation spécialisée pour aider les clinicien(ne)s à évaluer les soins à domicile des patient(e)s présentant des problèmes de santé aigus.

Et, l’Équipe du projet « Grippe SWAT » a rencontré les partenaires principaux chez Roche Diagnostics pour obtenir, en deux jours seulement, la technologie et le soutien nécessaires au déploiement du projet. 

« Le projet est devenu opérationnel dans les deux semaines qui ont suivi notre première rencontre de remue-méninges ».

Dr Lawrence Rudski

Le projet « Grippe SWAT » est considéré comme une étape vers le lancement du volet Soutien à domicile – soins aigus (SAD Aigu), pour lequel une approche semblable pourrait être utilisée afin de répondre à d’autres besoins de soins de santé aigus pour les patient(e)s à domicile.  

« Encore une fois, ces démarches illustrent que lorsqu’un besoin est cerné au sein de notre CIUSSS, nous pouvons nous mobiliser rapidement et travailler en équipe pour trouver des solutions novatrices et les mettre au service de nos client(e)s et de nos patient(e)s », souligne le Dr Rudski.