L’année où la residence Father-Dowd a sauvé Noël

Ray Cassell et Louise Monteiro, père et mère Noël, préparent les Fêtes au Centre d’hébergement Father-Dowd
Ray Cassell et Louise Monteiro, père et mère Noël, préparent les Fêtes au Centre d’hébergement Father-Dowd

Malgré les restrictions liées à la COVID‑19, un centre d’hébergement de longue durée veille à ce que ses résidents vivent l’esprit des Fêtes

Le Centre d’hébergement Father-Dowd n’accueillera aucun jeune cette période des Fêtes. Pas de chorale, pas de repas de dinde en groupe dans la salle à manger, et moins de proches pour rendre visite aux aînés. Mais les résidents célébreront quand même un esprit de joie et de générosité grâce à l’ingéniosité et au dévouement du personnel.

Malgré les restrictions imposées par le coronavirus, les employés du centre de soins de longue durée de Côte-des-Neiges se sont livrés corps et âme pour veiller à ce que les résidents puissent célébrer l’une des dates les plus attendues de leur calendrier.

« Noël, c’est important ici. Je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose pour aider les résidents à oublier un peu ce que nous vivons actuellement », explique Ray Cassell, récréothérapeute et responsable des célébrations.

L’été n’était même pas encore terminé que M. Cassell se demandait déjà comment il allait pouvoir organiser les festivités, sachant que les Fêtes revêtent une grande signification pour les résidents de cet établissement dont les racines dans la communauté catholique irlandaise de Montréal remontent à 155 ans. Au cours des Fêtes précédentes, le centre Father-Dowd a accueilli la chorale Saint-Patrick, des formations de musique Barbershop et beaucoup de bénévoles. De plus, tous les ans depuis 1968 dans le cadre du projet Father-Dowd, des étudiants du secondaire sont amenés en autobus scolaire pour chanter des chansons de Noël et offrir des cadeaux aux résidents.

Mais pas cette année. Les restrictions visant à contrôler la propagation du coronavirus ont interrompu les activités traditionnelles.

Ne voulant pas laisser tomber les résidents, M. Cassell a formulé un plan. Luc Martel, employé du Service de la maintenance, a découpé les contours d’un traîneau dans un contreplaqué et l’a peint en rouge, vert et or; puis il a attaché les morceaux à un chariot pour créer le traîneau du père Noël. L’auxiliaire Father-Dowd a donné 134 couvertures et le personnel du Service d’entretien a apposé sur chacune une étiquette avec le nom d’un résident.

Le 23 décembre, M. Cassell et Louise Monteiro, également récréothérapeute, s’habilleront en mère et père Noël et, accompagnés de chants de Noël, pousseront leur « traîneau » dans les étages pour offrir des cadeaux aux résidents.

Au lieu des repas pris avec l’ensemble des résidents dans la salle à manger au rez-de-chaussée, un souper traditionnel de Noël sera servi sur chaque étage, dans le respect des mesures de distanciation sociale. La Fondation Dr Clown offrira des numéros de divertissement en ligne plutôt qu’en personne. Il y aura des chants en chœur et un jeu de course de chevaux sur un tableau auquel les participants seront invités à faire des paris pour gagner des prix.

« Avec tous les bouleversements causés par le coronavirus, les résidents ont plus que jamais besoin d’une célébration », a dit M. Cassell.

« Leur vie a entièrement changé. Ils ne peuvent pas quitter leur étage; ils ne peuvent plus s’asseoir avec leurs amis comme avant, parce que nous n’avons pas assez d’espace pour respecter la distanciation. Et ils ont été obligés de s’habituer aux masques du personnel. »

« Cela fait 44 ans que je travaille ici et je n’ai jamais vécu une telle épreuve. Comme il y a moins de visites des membres de la famille, le personnel assume un rôle plus important dans la vie de chaque résident, ajoute-t-il. Nous sommes leur famille maintenant. »

Les célébrations ont permis de mettre un fait en évidence : même une pandémie ne peut empêcher des employés dévoués de notre CIUSSS d’apporter aux aînés confiés à leurs soins la chaleur d’une célébration des Fêtes. « Il pourrait s’agir du dernier Noël de certains résidents, déclare M. Cassell. Il faut faire en sorte que ce soit très spécial ».

Error thrown

Call to undefined function single_schema_markup()