Ces masques changent le visage de la santé dans notre CIUSSS

Ashanta Farrington, travailleuse sociale, porte un masque transparent au Site MAB de notre CIUSSS
Ashanta Farrington, travailleuse sociale, porte un masque transparent au Site MAB de notre CIUSSS

Si les masques et couvre-visage rendent la communication plus difficile pour tout le monde, autant pour lire les émotions que pour comprendre les mots, ils sont devenus un obstacle majeur dans les activités quotidiennes des personnes sourdes et malentendantes.

Toutefois, un lieu a trouvé le moyen d’éviter cet obstacle aux personnes souffrant d’une perte auditive : le Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay à notre CIUSSS. En effet, les professionnels membres du personnel portent désormais des masques transparents qui permettent à leurs clients de lire sur les lèvres et d’interpréter les expressions du visage. Par conséquent, des centaines de personnes ayant des déficiences auditives, allant des enfants d’âge préscolaire aux aînés, peuvent accéder aux services de notre CIUSSS.

« Grâce à ces masques, nous avons pu continuer nos activités auprès de nos clients sans difficulté, déclare Luc Aucoin, coordonnateur de la réadaptation, Site MAB-Mackay. Nous sommes en mesure de poursuivre notre mission, soit d’aider les gens. »

Selon Ashanta Farrington, travailleuse sociale au Site MAB, la communication avec les clients s’est grandement améliorée depuis qu’elle a commencé à porter le masque transparent, en automne. « Je peux poursuivre le travail que je faisais avant le début de la pandémie », dit-elle.

Une de ces clientes est Charmaine McDonald, 73 ans, qui est suivie au Site MAB-Mackay en prévision de son implant cochléaire. Comme pour bon nombre de malentendants, les activités de routine de Mme McDonald, aller à la banque ou à la pharmacie par exemple, ont été grandement compliquées par la pandémie. Le masque que portent les gens l’empêche de comprendre ce qu’ils disent et de lire sur leurs lèvres.

« C’est déjà assez difficile pour moi en temps normal, mais avec le masque, la communication devient impossible. C’est épuisant. »

Or, quand elle va voir Mme Farrington au Site MAB-Mackay, elle n’a aucun mal à comprendre sa travailleuse sociale. « Je peux lire sur ses lèvres. Tout est moins stressant. Mackay est formidable. Je suis très chanceuse ».

Jackie Morrison-Visentin, orthophoniste à l’École Mackay Centre, démontre comment elle enseigne à un enfant à former le son « L » alors qu’elle porte un masque transparent
Jackie Morrison-Visentin, orthophoniste à l’École Mackay Centre, démontre comment elle enseigne à un enfant à former le son « L » alors qu’elle porte un masque transparent

Produits antibuée et ouverts sur les côtés, les masques transparents se sont révélés essentiels pour aider les enfants traités à notre CIUSSS en raison de troubles de la parole et du langage. Jackie Morrison-Visentin, orthophoniste à l’École Mackay Centre, explique que les masques transparents permettent à l’enfant de voir sa bouche et les mouvements requis pour produire certains sons; les enfants peuvent faire la distinction visuelle entre le son « pa » et le son « ta », par exemple. C’est particulièrement important pour ceux qui souffrent de dyspraxie verbale, un trouble neurologique qui rend difficile la réalisation de certains mouvements requis pour émettre les sons correctement.

« Ces masques ont grandement influencé le développement de l’habileté de la parole et du langage des enfants, selon Mme Morrison-Visentin. Avec les masques opaques, c’était comme essayer d’enseigner une chorégraphie de danse sans pouvoir en montrer les mouvements. »

En plus de faciliter la thérapie du langage, les masques transparents ont contribué à établir des liens en permettant aux enfants de voir les émotions, que ce soit un petit sourire rassurant ou un grand sourire enthousiaste. « Nous leur demandons des tâches difficiles, explique Mme Morrison-Visentin. Au moins, avec ces masques, ils peuvent voir ce que nous ressentons et ce que nous pensons ».

Mme Farrington est d’accord. « Nos communications sont en grande partie non verbales. Les expressions du visage sont très importantes. Les masques transparents sont si efficaces, ajoute‑t‑elle, que les clients oublient souvent qu’ils en portent un ».

Les masques, fabriqués par ClearMask, ont été approuvés par l’équipe responsable du contrôle et de la prévention des infections de notre CIUSSS. Les professionnels de diverses disciplines au Site MAB-Mackay les utilisent, dont audiologistes, orthophonistes, travailleurs sociaux, psychologues et enseignants spécialisés.