Une nouvelle trousse d’outils aide à aiguiller les demandeurs d’asile au Canada

Pendant une réunion au CLSC de Parc-Extension, les participants discutent d’un nouveau guide conçu pour aider les demandeurs d’asile. De gauche à droite : Annie Pontbriand, responsable de la coordination de l'Institut universitaire SHERPA; Noémie Trosseille, agente de recherche du CERDA; et Mélanie M. Gagnon, responsable de la coordination du CERDA.
Pendant une réunion au CLSC de Parc-Extension, les participants discutent d’un nouveau guide conçu pour aider les demandeurs d’asile. De gauche à droite : Annie Pontbriand, responsable de la coordination de l'Institut universitaire SHERPA; Noémie Trosseille, agente de recherche du CERDA; et Mélanie M. Gagnon, responsable de la coordination du CERDA.

Un guide pour soutenir les intervenants de première ligne qui travaillent avec les nouveaux arrivants

Sara, veuve d’origine syrienne de 45 ans et mère de deux jeunes garçons, a déposé une demande d’asile  au Canada. Luttant pour s’intégrer à son nouveau monde, Sara s’est tournée vers un CLSC pour trouver les réponses à ses questions.

A-t-elle droit aux soins de santé? Est-elle autorisée à travailler? Combien de temps faut-il attendre avant de connaître l’issue de sa demande de statut de réfugié?

Ce genre de questions composent le quotidien des intervenants de première ligne du système de soins de santé et de services sociaux du Québec. Et grâce aux efforts du Centre d’expertise sur le bien-être et l’état de santé physique des réfugiés et des demandeurs d’asile (CERDA), ces employés disposent maintenant d’un nouveau guide qui leur fournit les réponses.

Une équipe dirigée par Mélanie M. Gagnon, responsable de la coordination du CERDA, a préparé une « trousse d’outils » pour aider les intervenants qui travaillent avec les demandeurs d’asile. Celle-ci comprend un guide de 74 pages qui présente des personnages composés comme Sara, dont les problèmes sont fondés sur la réalité quotidienne des demandeurs d’asile.

L’augmentation du nombre de demandeurs d’asile au Québec pose de nouveaux défis aux services communautaires, aux services de soins de santé et aux services sociaux. En effet, en 2018, le Québec a reçu presque 28 000 personnes demandant un statut de réfugié au Canada et bien que la plupart s’établissent à Montréal, d’autres s’installent dans d’autres villes au Québec.

Produit par CERDA en collaboration avec l’Institut universitaire SHERPA, le guide a été envoyé aux CIUSSS ainsi qu’aux écoles et aux groupes communautaires. Il s’agit d’une ressource particulièrement utile pour les employés à l’extérieur de Montréal qui ont peu ou aucune expérience de travail avec cette clientèle.

Le guide aborde une foule de sujets d’intérêt aux demandeurs d’asile durant leur séjour au Canada à savoir l’accès aux garderies, les permis de travail, le logement et les étapes juridiques associées au processus de détermination du statut de réfugié.

L’idée est d’aider les professionnels en soulignant les ressources à la disposition des demandeurs d’asile, une étape qui en définitive permet aux nouveaux arrivants de s’adapter et de s’intégrer, selon Mme Gagnon. Cette dernière ajoute que le guide vise également à sensibiliser les professionnels aux besoins de cette clientèle.

« Nous voulons que les gens comprennent mieux les enjeux de ces personnes-là et la précarité de leur statut, déclare Mme Gagnon. Il s’agit de comprendre le stress qui peut être associé à l’attente d’un statut, l’instabilité, les inquiétudes et les peurs que ça peut causer. »

Parallèlement, les demandeurs d’asile font aussi preuve d’une grande force intérieure. « Malgré tout, ils sont extrêmement résilients », dit Mme Gagnon.

En plus du guide, la trousse d’outils comporte sept vidéos en ligne d’entretiens avec des spécialistes et un résumé des services provinciaux offerts aux demandeurs d’asile en français, en anglais, en espagnol et en arabe.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *