Transmettez le message, pas l’infection!

La conseillère cadre en Soins infirmiers, Stéphanie Maynard, et l’infirmière Kirby Montecillo, respectent les PA « jaunes » de prévention des infections en enfilant une blouse et des gants dans l’Unité de neuroscience, au pavillon K de l’HGJ.

Atchou! Quand vous éternuez dans le pli de votre coude, vous vous assurez de ne pas propager de microbes. Un geste simple qui protège votre entourage, mais dans un environnement de soins de santé il ne s’agit plus d’un geste de courtoisie, mais d’une nécessité.

Plusieurs usagers des établissements du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal sont des aînés ou des personnes dont le système immunitaire est affaibli, et par conséquent particulièrement vulnérables aux infections. C’est la raison pour laquelle, le personnel soignant, et toute autre personne en contact avec nos patients ou nos résidents, doit prendre des mesures spéciales.   

Ces mesures, officiellement désignées sous le nom de précautions additionnelles (PA), sont mises en œuvre par le groupe de Contrôle et prévention des infections (CPI) pour protéger les usagers et le personnel soignant en empêchant la propagation des bactéries ou des virus microscopiques. Ces mesures sont implantées quand nous savons ou soupçonnons qu’un patient ou un résident est porteur ou contaminé par une bactérie ou un virus en particulier.

La mise en place d’une PA est fondée sur la manière dont l’infection de l’usager se transmet. Les infections peuvent se propager de plusieurs manières : par contact avec le patient ou le résident (comme en leur tenant la main pour les guider quand ils marchent) ou par leur environnement (comme en changeant les draps de leur lit), par des gouttelettes transmises, par exemple, en éternuant ou en toussant, ou encore par des particules aériennes qui restent suspendues ou se déplacent dans l’air.  

Quand un patient ou un résident faisant l’objet de PA est admis dans un établissement du CIUSSS, une affiche placée au-dessus de la porte de sa chambre comporte des pictogrammes indiquant les mesures de prévention des infections nécessaires pour toutes les personnes qui entrent dans la chambre. Un code de couleur est utilisé sur l’affiche pour indiquer le type de propagation. Par exemple, une affiche jaune indique une propagation par contact; par conséquent, toutes les personnes pénétrant dans la chambre doivent nettoyer leurs mains et enfiler une blouse et des gants. 

Les PA comprennent :

  • l’utilisation d’équipement de protection individuelle, comme une blouse, des gants, un masque ou un protecteur facial;
  • des mesures de contrôle de l’environnement, visant par exemple l’utilisation d’équipement partagé, la manière dont l’environnement est nettoyé et la restriction des visiteurs. Cette mesure peut aussi comprendre le transfert du patient à une chambre à un lit ou à une chambre où sont hébergés d’autres patients contaminés par la même bactérie.
  • des contrôles d’ingénierie dans certaines chambres équipées d’un système de ventilation spécial qui évacue l’air de la chambre par le biais d’un filtre à haute efficacité afin d’empêcher les microorganismes de se propager dans les couloirs et dans les chambres voisines.

Les PA sont là pour protéger les membres du personnel tout autant que les usagers. Elles exigent quelques minutes de plus, mais elles peuvent sauver une vie!

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *