Rétrospective de l’année : Assemblée publique sur les réalisations de 2018 et la vision de l’avenir

La troisième Assemblée générale annuelle a permis au président-directeur général, le Dr Lawrence Rosenberg, d’exprimer publiquement sa gratitude aux membres du personnel pour les soins dévoués qu’ils prodiguent aux usagers dans l’ensemble du réseau.

En effet, les employés et les membres du public se sont réunis au Carrefour Lea Polansky, situé dans le pavillon K ultramoderne, à l’Hôpital général juif, pour entendre les faits saillants des activités et des réalisations de l’année précédente. Alan Maislin, président du Conseil d’administration, s’est joint au Dr Rosenberg pour remercier les membres du personnel de leurs efforts soutenus pour prodiguer des soins et des services de qualité à nos patients, nos résidents et nos clients.

« Nous sommes plus engagés que jamais à mieux comprendre les besoins respectifs et à prendre des décisions éclairées fondées sur ces besoins », a dit le Dr Rosenberg. « Nous envisageons avec plaisir de voir un élan encore plus important au cours des prochains mois à la suite de notre adhésion à Planetree, une organisation internationale qui appuie les efforts des établissements de soins de santé visant à prodiguer des soins centrés sur la personne », a-t-il ajouté.  

Les réalisations de chacun des Directorats du réseau ont été présentées par Anne Lemay, directrice générale adjointe des Programmes de soutien, évaluation, de la gestion des risques, de l’éthique clinique et de l’expérience usager. Parmi les faits saillants, citons :

  •  recrutement et formation de 20 partenaires usagers, qui fournissent un feed-back précieux sur les domaines d’amélioration; 
  • 450 000 usagers sont maintenant inscrits auprès d’un médecin de famille de notre territoire;
  • amélioration considérable du temps d’attente en imagerie médicale et en chirurgie; 
  • planification visant à centraliser les dossiers des usagers à l’échelle du CIUSSS.  

Marisol Miró, la commissaire aux Plaintes et à la Qualité des services du réseau, a partagé les statistiques relatives aux plaintes des usagers, et a démystifié le travail et les pratiques de l’ombudsman. Elle a notamment expliqué que les usagers hésitent à avoir recours à son Service quand ils sont insatisfaits de l’un des aspects de leurs soins, ou des soins prodigués à un membre de leur famille, par peur des représailles. Elle a assuré à l’auditoire que les dossiers ouverts par l’ombudsman sont strictement confidentiels.

L’Assemblée était ouverte aux membres du public qui ont posé des questions pendant plus d’une heure sur des sujets comme les services disponibles au Point de services Outremont, les rénovations au Centre d’hébergement Henri-Bradet et les Unités de pratique intégrée.

 

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *