Ouvrir l’esprit des jeunes par le biais de l’art au CLSC de Parc-Extension

Dessiner est l’un des passe-temps favoris de Zoa Gauthier depuis qu’elle a 11 ans. « Si j’ai un crayon et un bloc-notes ou du papier à portée de la main, je fais un croquis », dit Zoa, qui est maintenant âgée de 15 ans.

Récemment, elle a tiré parti de ce talent pour se mettre à l’œuvre sur une toile beaucoup plus grande qu’un calepin. En effet, pendant huit mois, Zoa et l’intervenante par les arts d’ACCESS Esprits ouverts Parc-Extension, Ana P. Duran, ont recueilli les idées des jeunes de l’espace jeunesse ACCESS Esprits ouverts, au CLSC de Parc-Extension. Zoa s’en est ensuite inspirée pour créer son œuvre. De cette manière, tous les jeunes ont l’impression d’avoir participé à la création et de s’y voir reflétés. La murale, d’une dimension de cinq pieds sur cinq pieds, accueille les visiteurs dans l’entrée de l’aire dédiée au programme jeunesse.

« Pour moi, cette œuvre d’art symbolise ce lieu », ajoute Zoa. « Plusieurs personnes m’ont proposé différentes idées, et un jour j’ai fait un croquis dans l’un de mes calepins. Le dessin de la murale est fondé sur ce croquis, et j’y ai ajouté les couleurs spontanément ». Le centre de la murale illustre une jeune fille au regard contemplatif tourné vers le bas, sur la tête de laquelle poussent des arbres verts et une branche feuillue.

Nour, une amie de Zoa a utilisé son talent de calligraphie pour ajouter à l’œuvre des mots et des phrases en français choisis par d’autres pairs, y compris les mots ‘Liberté’ et ‘Être imaginatif, c’est être créatif dans la vie’.

Zoa Gauthier, du Programme ACCESS Esprits ouverts, au CLSC de Parc-Extension, a créé une œuvre d’art fondée sur les idées et l’inspiration de ses pairs.

ACCESS Esprits ouverts est un programme pancanadien qui donne accès en temps opportun à des soins en santé mentale aux jeunes de 11 à 25 ans. Au Québec, le CLSC de Parc-Extension a été parmi les premiers établissements à implanter ce programme, avec l’appui d’une équipe clinique de travailleurs sociaux, de psychologues et d’internes, sous la supervision de la directrice scientifique de SHERPA, Cécile Rousseau. Les membres de l’équipe clinique ACCESS, en collaboration avec les membres de l’équipe Santé mentale jeunesse, fournissent non seulement des soins sur place, mais collaborent étroitement avec les écoles, les organismes communautaires et le système de soins de santé pour améliorer les soins en santé mentale prodigués aux jeunes. Il s’agit d’une démarche conviviale et non stigmatisante pour les jeunes qui assure un dépistage précoce des problèmes de santé mentale et offre un accès opportun à des soins adaptés à la situation.

Chaque établissement adhérant au programme comporte une aire réservée aux jeunes, un lieu où ces derniers peuvent socialiser et prendre soin d’eux-mêmes, dans un contexte où les intervenants sur place accompagnent les jeunes dans l’exploration de leurs besoins, de leur quotidien et de leur bien-être mental. Le centre d’ACCESS Esprits ouverts au CLSC de Parc-Extension se veut un espace d’intervention, chaleureux et inclusif, où différentes activités thérapeutiques sont proposées, de la cuisine, à l’art en passant par la musique et les discussions en groupe. 

« Les activités offertes sont déterminées avec les jeunes, en fonction de leurs besoins et de leurs champs d’intérêts », explique Emmanuelle Bolduc, coordinatrice du programme ACCESS Esprits ouverts, au CLSC de Parc-Extension. «C’est un endroit où les jeunes peuvent venir sans rendez-vous, une seule fois ou régulièrement, qui procure une expérience partagée bénéfique».

« Le programme m’a beaucoup aidé à améliorer ma sociabilité », affirme Zoa, qui participe au programme pour les jeunes depuis près de deux ans. « Avant de venir ici, j’étais plutôt solitaire. Maintenant, je parle beaucoup plus facilement aux autres, je suis plus extravertie ».

Plusieurs jeunes parlent de l’espace jeunesse du programme ACCESS Esprits ouverts, au CLSC de Parc-Extension, comme étant une excellente manière de rencontrer d’autres jeunes ayant un vécu similaire. Madame Bolduc ajoute que pour certains ce lieu permet de faire une pause dans la routine quotidienne et de penser à leurs émotions, à leurs expériences et à leur apprentissage, dans un contexte de partage entre pairs.

« J’aime que les adultes ne soient pas réellement des enseignants, mais plutôt des amis », dit Zoa. « L’environnement est également accueillant et bien équilibré, puisqu’il y a des activités organisées, mais aussi du temps libre ».

« Le programme est souple et adapté à la vie des jeunes », de dire Madame Bolduc. « Les services de santé mentale doivent s’adapter à l’avancement technologique de cette génération. » À cette fin, ACCESS Esprits ouverts, au CLSC de Parc-Extension, a une page sur Facebook où les participants peuvent interagir et rester informés des activités prévues. Les membres de l’équipe fournissent également leur numéro de téléphone cellulaire et une adresse de courriel professionnel pour que les jeunes puissent communiquer avec eux facilement.

ACCESS Esprits ouverts, au CLSC de Parc-Extension a aidé Zoa à se sentir moins isolée. « Auparavant, je pensais que j’étais la seule qui avait des problèmes. En venant ici, j’ai compris que d’autres avaient les mêmes problèmes et les mêmes idées que moi. Ici, nous nous sentons compris et appuyés. »

L’espace jeunesse d’ACCESS Esprits ouverts, au CLSC de Parc-Extension est accessible sans rendez-vous, le mardi et le jeudi, de 16 h à 19 h.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *