Lutter contre la stigmatisation liée aux maladies mentales

Stigma fighters

Grâce aux membres de l’équipe Staff Stigma Fighters du CIUSSS, et à leur participation à des séances de conditionnement physique vivifiantes, qui ont eu lieu dans le cadre du quatrième événement annuel de financement Corps & âme, un programme consacré à la santé mentale, auquel tous les employés du CIUSSS pourront faire appel, est un peu plus près d’être implanté.

En effet, dix-neuf employés de l’ensemble de notre réseau ont fait équipe cet été et recueilli 12 175 $ avec l’aide des membres de leur famille, de leurs amis et de leurs collègues qui ont organisé des activités de financement parallèles à l’événement principal.

« Nous voulons aider davantage les employés aux prises avec un problème de santé mentale », explique Isabelle Bisaillon, membre de l’équipe Staff Stigma Fighters. « Nous voulons aussi axer plus d’efforts sur la prévention par le biais d’initiatives visant à lutter contre la stigmatisation au travail », ajoute Madame Bisaillon qui est également agente de planification, programmation et recherche, Directorat du programme de santé mentale et dépendance.

« Nous devons agir pour aider les membres de notre personnel », explique la chef d’équipe, Beverly Kravitz, directrice, Ressources humaines, Communications, Affaires juridiques et Sécurité globale. » Pour avoir travaillé auprès de la Fondation de l’HGJ précédemment, je comprends bien la démarche de financement. J’ai pensé que l’événement Corps & âme serait une manière divertissante et concrète de recueillir des fonds, d’aider à éliminer la stigmatisation liée aux maladies mentales et de soutenir de manière pertinente nos précieux employés qui consacrent leur vie à aider les autres. »

La directrice des Finances, Carrie Bogante, a participé à l’événement et encouragé d’autres membres de l’équipe de direction à ouvrir la voie et à prendre part aux initiatives promouvant la santé mentale et le mieux-être des membres de leur équipe. « Nous sommes tous concernés », dit-elle. « L’an prochain, j’ai l’intention de participer de nouveau à cet événement et d’inciter plus de personnes à se joindre à moi. »

Selon Madame Bisaillon, la stigmatisation des personnes qui vivent avec un problème de santé mentale est un problème fréquent et tenace, même dans le milieu de la santé. « Tant que la santé mentale fera l’objet de stigmatisation, plusieurs personnes hésiteront à se faire soigner », dit-elle. « L’une des manières les plus efficaces de mettre fin à la stigmatisation passe par la normalisation. Que ce soit grâce à des événements comme Corps & âme ou à des conversations en tête-à-tête, nous pouvons sensibiliser les gens à l’idée que la maladie mentale n’est pas un défaut ou une faiblesse, mais une maladie bien réelle. »

Obtenez plus d’information au sujet de l’événement Corps & âme de l’équipe Staff Stigma Fighters de mai 2019.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *