Logiciel RXVigilance : prescription de choix pour un accès optimal à de l’information sur les médicaments

infirmière clinicienne au service d’Info-Santé
RXVigilance est très utile pour les professionnels de la santé qui ont rapidement besoin d’information sur un médicament. Parmi eux, Josianne Lavallée, infirmière clinicienne au service d’Info-Santé depuis 10 ans.

Dans cette ère d’information numérique, nos usagers ne manquent pas de ressources pour trouver des réponses à leurs questions sur la santé, mais comment savoir si elles sont fiables?

Les professionnels de la santé restent la source la plus sûre et renseignée sur les questions touchant les médicaments et maladies.  C’est pourquoi le CIUSSS a doté les équipes cliniques de l’ensemble du réseau du logiciel RXVigilance. Désormais, le personnel peut se fier au même outil pour obtenir de l’information sur la santé et les médicaments, information également disponible dans des feuillets pratiques à remettre aux patients et résidents dont ils s’occupent et aux clients qui leur demandent conseil.

« RXVigilance est une grande amélioration par rapport à nos sources précédentes », déclare Marie-Claude Poulin, responsable de la sécurité du circuit du médicament pour la Direction de la qualité, de l’évaluation, de la performance, de l’éthique et des archives. Mme Poulin explique que, par le passé, le personnel de certains établissements consultait des manuels de référence papier conservés dans les unités de soins infirmiers et les bureaux des médecins, comme le compendium des produits et spécialités thérapeutiques (CPS) de l’Association des pharmaciens du Canada.

Avant d’obtenir son congé de l’hôpital, une patiente reçoit de l’information sur les soins des yeux requis après une opération de la cataracte.
Avant d’obtenir son congé de l’hôpital, une patiente reçoit de l’information sur les soins des yeux requis après une opération de la cataracte.

Le logiciel est sauvegardé dans les dossiers favoris du CIUSSS sur le réseau intranet (Explorer) plutôt que comme raccourci sur le bureau, car il est actualisé une fois par mois. Contrairement à Up-to-date, banque de données américaine sur les médicaments et pathologies, RXVigilance est une ressource canadienne, constituant par conséquent une référence plus complète sur les monographies des médicaments, bilingue de surcroît. « À l’HGJ, il est également possible de se connecter par Wi-Fi à l’intranet à partir d’un appareil mobile, solution très utile pour les médecins de l’hôpital », souligne Mme Poulin.

La liste exhaustive des médicaments comprend une rubrique pour chaque posologie possible ainsi que les formats pharmaceutiques disponibles (par exemple comprimé à croquer, sirop ou caplet). Permettant de lancer une recherche sur les marques génériques ou commerciales, RXVigilance est particulièrement utile pour les cliniciens du service des urgences dont les patients se présentent parfois avec une longue liste de médicaments de marques peu connues. Par souci de sécurité, il est important que le professionnel de la santé puisse rapidement déterminer quels médicaments le patient prend avant de procéder à une intervention d’urgence ou l’administration d’un médicament.

« C’est un outil de recherche très bien conçu, intuitif et convivial, de dire Michelle Marcoux, infirmière à Info-Santé depuis 10 ans. Nous recevons des appels de femmes, par exemple, qui viennent d’apprendre qu’elles sont enceintes et veulent savoir si elles peuvent continuer à prendre leurs médicaments actuels sans que cela nuise au fœtus. Bien sûr, nous les dirigeons à leur pharmacien lorsque les questions sont plus complexes, mais le logiciel nous permet de les informer immédiatement de toute contre-indication. »

« Il nous arrive aussi de dépanner la nuit, lorsque les pharmaciens ne sont pas disponibles, explique Mme Marcoux. Par exemple, lorsqu’un parent a quitté l’urgence de l’hôpital avec un antibiotique pour son enfant et qu’il veut savoir l’intervalle posologique à respecter pendant la nuit. Le logiciel fournit aussi des informations utiles sur les dosages pédiatriques et les effets secondaires, ce qui le rend extrêmement précieux. »

D’après les sondages sur la satisfaction des patients menés en 2018 à l’Hôpital général juif et la Direction de la réadaptation, les patients aimeraient avoir plus d’information sur les médicaments. « Ces outils appuient maintenant nos employés dans leur volonté d’engager les usagers à participer davantage à leur traitement. En les renseignant sur leurs médicaments et les questions de santé, explique Mme Poulin, nous bouclons la boucle – nous répondons aux besoins qu’ils nous ont exprimés ».

RXVigilance fournit des feuillets d’information pouvant être distribués aux usagers, certains étant même disponibles en espagnol et en italien, pour expliquer l’action des nouveaux médicaments et leurs effets secondaires. Ces feuillets peuvent même être personnalisés par le professionnel de la santé pour inclure les heures et modes de prise du médicament.

Il est également possible de modifier les fiches techniques selon chaque usager, pour retirer par exemple l’information qui ne le concerne pas et ajouter des instructions ou autres renseignements nécessaires, notamment sur l’interaction avec d’autres médicaments. Ces documents peuvent aussi présenter une revue d’un vaste nombre de troubles médicaux et maladies, allant de l’anémie à l’hépatite en passant par les migraines et le virus Zika.

« L’équipe de soins de santé est tenue de consigner toute information communiquée aux usagers, précise Chantal Bellerose, coordinatrice de la Qualité, Gestion des risques, Accréditation et Expérience patient. Le professionnel de la santé conserve une fiche dans le dossier médical du patient ou de l’usager confirmant sa compréhension des soins reçus pendant l’hospitalisation ou le traitement. « Cette étape rehausse notre relation avec l’usager, car elle lui permet de participer plus activement aux soins dont il a besoin, explique Mme Bellerose. Elle aide aussi à améliorer le processus de congé, les mesures prises pour informer le patient étant diligemment notées. Tout cela contribue à assurer un meilleur continuum de soins parce que le prochain praticien à intervenir auprès du patient peut déterminer si ce dernier a été informé sur son état de santé ou ses médicaments. »

« Comme les pratiques de chaque établissement de notre réseau différaient, il nous importait d’harmoniser notre logiciel d’information sur les médicaments, note Mme Poulin. Cet outil doit devenir partie intégrante de nos activités cliniques quotidiennes, conformément à notre engagement de fournir des soins et services de grande qualité à nos usagers, dans un environnement sécuritaire. »

Le personnel qui éprouve des difficultés techniques avec le logiciel peut faire appel au Service TI de leur établissement. Pour toute question sur RXVigilance, communiquer avec Mme Poulin, responsable de la sécurité du circuit du médicament, au 514-340-8222, poste 25707.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *