Les équipes à l’échelle du réseau : une combinaison gagnante pour le personnel et les usagers

From left: Anita Cugliandro from CLSC Côte-des-Neiges, Linda Shames from CLSC Benny Farm and Jeremy Wexler, Herzl Clinic Opioid Use Disorders Clinic.
From left: Anita Cugliandro from CLSC Côte-des-Neiges, Linda Shames from CLSC Benny Farm and Jeremy Wexler, Herzl Clinic Opioid Use Disorders Clinic.

Notre CIUSSS continue de progresser, et de resserrer les liens entre les professionnels des différents établissements, et d’accroître le sens du travail en équipe et la coopération interréseau. Mais, même plus de deux ans près la création du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, certains membres du personnel ne savent peut-être pas combien d’autres personnes au sein du réseau ont le même savoir-faire ou les mêmes champs d’intérêts qu’eux dans un domaine en particulier.

Les professionnels paramédicaux chevronnés du domaine de la toxicomanie, qui travaillent dans différents établissements du réseau, ont pris les devants pour consolider les liens qui existent entre eux. « Nous avons formé un groupe, petit mais résolu », dit Jeremy Wexler, travailleur social à la Clinique Herzl de troubles liés à l’usage des opiacés, qui s’est joint à ses collègues Anita Cugliandro, criminologue au CLSC de CDN et Linda Shames, travailleuse sociale au CLSC de Benny Farm, pour la réunion inaugurale du groupe, le 7 juin.

« Il y a un certain nombre de programmes de désintoxication au sein de notre réseau, mais rien n’est centralisé, ni physiquement ni même sous forme virtuelle », remarque M. Wexler. « Les membres de notre groupe cherchent à mieux comprendre le paysage de la toxicomanie au sein de notre CIUSSS. Il est crucial d’établir une liste exhaustive des ressources, non seulement pour aider les professionnels à orienter les usagers, mais aussi pour cerner les besoins non comblés des patients et les lacunes dans les services que nous offrons. »

Le groupe cherche à recruter d’autres collègues professionnels paramédicaux au sein du CIUSSS, qui travaillent dans le domaine de la toxicomanie ou dont les tâches touchent à ce champ d’activité, pour partager leurs connaissances et promouvoir les meilleures pratiques. « À plus longue échéance, nous voulons également engager les spécialistes des soins de santé », ajoute M. Wexler. « Nous aimerions être en mesure de fournir aux omnipraticiens et aux infirmières les outils qui les aideraient à distinguer les clients ayant des problèmes de toxicomanie et leur procureraient le savoir-faire nécessaire pour intervenir auprès de ces personnes. Ensuite, il s’agira d’orientation : comment pourrons-nous motiver ces patients à suivre les traitements qui leur conviennent? »

Si vous êtes un professionnel paramédical du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et souhaitez participer à ces activités, communiquez avec Jeremy Wexler, à l’adresse jwexler@jgh.mcgill.ca.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *