L’équipe du Programme de réadaptation en milieu scolaire spécialisé entame un nouveau chapitre après son déménagement

Joseph Redmond, PAB, surveillant les élèves de l'école Mackay Centre pendant qu'ils roulent, le long du corridor, sur des vélos adaptés.

Le personnel des écoles Philip E. Layton et Mackay Centre de la Commission scolaire English-Montréal (CSEM), et l’équipe du Programme de réadaptation en milieu scolaire spécialisé (PRMSS) du Centre de réadaptation MAB-Mackay ont quitté l’automne dernier le site Mackay pour emménager dans une toute nouvelle bâtisse sur la rue Terrebonne, à Notre-Dame-de-Grâce. Les nombreuses années de travaux ont porté leurs fruits : un bâtiment spacieux et baigné de lumière, qui répond aux besoins des élèves ayant une déficience motrice, visuelle ou auditive, ou un trouble du langage. L’équipe du Programme de réadaptation en milieu scolaire spécialisé y est mieux équipée pour bien prendre soin de ses jeunes clients.

Le déménagement a requis une planification exhaustive de la part du personnel du Centre de réadaptation MAB-Mackay, qui a collaboré avec diverses équipes du CIUSSS. La chef d’administration du PRMSS Alison Leduc et la coordonnatrice clinique Hema Patel nous racontent les faits saillants de ce déménagement historique et nous parlent des leçons qu’en ont tirées leur équipe.

360 : Pouvez-vous nous décrire le déménagement?

Alison Leduc : Étant donné son ampleur, il s’est bien déroulé. La rentrée en classe a été un peu retardée, mais nos services de réadaptation ont repris à temps. Il nous a fallu des mois pour tout mettre en place, et nous n’avons pas encore fini de nous installer.

Hema Patel : Notre principale préoccupation, c’était d’éviter les délais ou les interruptions qui toucheraient les services offerts aux clients. L’équipe du PRMSS a tout mis en œuvre pour éviter ce cas de figure. Notre équipe est incroyable, et toutes les parties prenantes se sont serré les coudes pour que nous réussissions à emménager dans les délais.

360 : En quoi le nouveau bâtiment contribue-t-il à améliorer les services offerts par l’équipe?

Hema Patel : Notre équipement est flambant neuf et les salles de physiothérapie et d’ergothérapie sont plus spacieuses. Autre avantage : le bâtiment a été conçu pour laisser passer le plus possible la lumière du jour.

Alison Leduc : Nous avons maintenant des lève-personne sur rail au plafond, qui facilitent le transfert des enfants en fauteuil roulant vers les lits des postes de soins infirmiers. 

360 : Avez-vous rencontré des difficultés en cours de route?

Alison Leduc : Nous nous habituons aux petits changements. Notre bâtisse appartient maintenant à la CSEM, qui en assure l’entretien.

Hema Patel : Nous aimons le nouveau bâtiment, mais nous nous ennuyons de nos collègues. Nous essayons de nous rendre au site Mackay le plus souvent possible, mais il nous faudra une période d’ajustement. La plupart de nos cliniques spécialisées s’y trouvent encore, donc les enfants et leur famille doivent faire l’aller-retour entre l’école et le site Mackay quand ils y ont des rendez-vous.

360 : Avec quelles équipes du CIUSSS avez-vous collaboré?

Alison Leduc : L’équipe de l’Innovation nous a apporté une aide inestimable. Élodie Tougas-Leclerc, spécialiste en procédés administratifs, nous a posé les bonnes questions, nous a fourni les outils nécessaires pour la planification et la logistique et nous a incités à participer à un atelier d’analyse des risques. Elle nous a gardés sur la bonne voie, ce qui nous a beaucoup aidés. Grâce à elle, nous pensions à ce qu’il fallait au bon moment.

La Direction des soins infirmiers nous a également conseillés non seulement sur l’aménagement des nouveaux postes de soins infirmiers, mais aussi sur des sujets comme la gestion des médicaments et la prévention et le contrôle des infections.

Bien entendu, les Technologies de l’information ont grandement été mises à contribution. C’était pour elles un projet de grande envergure à coordonner. Elles ont non seulement dû travailler avec un bâtiment appartenant à une autre organisation, mais aussi avec un environnement à deux serveurs, celui de la CSEM et celui du CIUSSS. Il était primordial d’assurer la confidentialité de notre serveur.

Le Service d’approvisionnement a dû créer un nouveau site dans son système pour traiter les commandes des écoles. L’équipe des Communications a diffusé les nouvelles sur le déménagement, à l’interne comme à l’externe.

360 : Le Programme de réadaptation en milieu scolaire spécialisé a été principalement basé au site Mackay pendant des décennies (l’équipe du PRMSS de l’école Philip E. Layton est passée du site MAB au site Mackay en 2014). Comment s’est déroulée la transition vers le site Terrebonne?

Alison Leduc : Comme nous l’avons mentionné, c’est un défi perpétuel d’éviter de se sentir déconnectés du site Mackay et de nos collègues des autres programmes MAB-Mackay. Nous devons nous habituer à prendre en compte le temps de déplacement. Avant, il suffisait de descendre d’un étage pour parler à un collègue. Nous ne travaillons maintenant plus au même endroit. Pour assister aux réunions au site Mackay ou aux autres installations du CIUSSS, nous devons planifier soigneusement notre temps et nos déplacements.

Hema Patel : Nous organisons maintenant des réunions dans nos installations. Nous pouvons ainsi faire visiter les lieux à ceux qui ne les ont pas encore vus.

Alison Leduc : Les téléphones et les ordinateurs n’ont été fonctionnels qu’un mois après. Pour que chacun soit informé du déroulement de la journée, nous tenions des réunions chaque matin dans le hall au rez-de-chaussée. Les membres du personnel assuraient le suivi des dossiers sur papier et dressaient des listes des correctifs à apporter quand les problèmes se présentaient.

Notre personnel place la barre haut, il veut bien servir les clients et leurs familles. C’est presque impossible de ne pas se sentir dépaysé après un déménagement de cette envergure. Il faut s’habituer à une nouvelle routine, vider ses boîtes et s’installer.

360 : Le déménagement a-t-il modifié votre partenariat avec la CSEM?

Hema Patel : Selon ce que m’a dit l’équipe du PRMSS, le partenariat avec l’équipe d’éducation a été consolidé par ce déménagement que nous avons effectué ensemble et cette collaboration qui se poursuit.

Les employés de la CSEM qui ont géré le projet et le personnel de la conciergerie ont bien accueilli l’équipe du Centre de réadaptation MAB-Mackay. Par exemple, le 23 janvier, les écoles étaient fermées en raison d’une tempête. Le personnel de la conciergerie est quand même venu ouvrir les portes pour que nous puissions travailler. Nos équipes proviennent de deux organisations distinctes, mais elles travaillent main dans la main.

360 : Avez-vous des conseils à donner à d’autres équipes du CIUSSS qui envisageraient un tel déménagement?

Alison Leduc : Il n’est jamais trop tôt pour commencer à planifier! Assurez-vous alors de tenir compte de l’avis des membres de l’équipe à tous les échelons.  

L’équipe de l’Innovation a une vue d’ensemble du CIUSSS. Elle a su nous diriger vers les bonnes personnes et les bonnes équipes pour tous les aspects du déménagement.

Hema Patel : Des outils visuels ont beaucoup aidé l’équipe du PRMSS à voir ce qu’il fallait faire, et ce qui avait été fait. Sur un tableau blanc, nous avions indiqué dans un calendrier tout ce que nous devions accomplir chaque mois : les jours réservés à faire des boîtes, l’emplacement du matériel nécessaire, les indications à écrire sur les boîtes, etc.

Alison Leduc : Peu importe le contexte, un déménagement demeure stressant; celui-ci suscitait en plus des émotions chez bien des membres du personnel. Certains font partie de l’équipe du PRMSS depuis des décennies. Beaucoup de leurs souvenirs sont associés au site Mackay. Le site Terrebonne a beau être magnifique et flambant neuf, le site Mackay était chaleureux et nous a servi de second toit pendant bien des années.

 

 

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *