« Le père de la paléontologie au Canada » à Saint-Margaret nommé membre de l’Ordre du Canada

Robert Carroll
Robert Carroll

Pour les employés du Centre d’hébergement Saint-Margaret, Robert Carroll était le résident qui se promenait toujours avec un livre de physiologie. Alors quelle ne fut leur surprise lorsqu’ils apprirent qu’il était non seulement l’auteur du livre, mais qu’il continuait à enseigner à partir de ses écrits!

« Un jour, alors que j’étais assise près de lui, il me montra une illustration de la colonne vertébrale et se mit à compter, raconte Viki Doucette, chef des Services infirmiers à Saint-Margaret. Il cherchait à m’instruire sur les vertèbres et ne voulait pas fermer le livre tant que je n’avais pas retenu la leçon! »

Mme Doucette a informé les autres employés de l’importance du livre que M. Carroll avait souvent sur lui et que ce paléontologue des vertébrés tenait à continuer à parler de l’œuvre de sa vie.

« C’est un rappel que toutes les personnes dont nous nous occupons ici ont contribué à la société à leur façon, explique Mme Doucette. M. Carroll, quant à lui, voulait poursuivre son travail au sein de notre propre communauté. »

Une autre nouvelle a de nouveau ébahi le personnel de Saint-Margaret, à savoir que leur M. Carroll s’était vu attribuer l’un des plus grands honneurs du pays : l’Ordre du Canada.

Le communiqué de la gouverneure générale décrit Robert Carroll comme « l’un des plus grands paléontologues des vertébrés au Canada ». Il est reconnu comme Membre de l’Ordre du Canada pour ses travaux éminents comme paléontologue des vertébrés, spécialisé dans les amphibiens et les reptiles du Paléozoïque et du Mésozoïque.

Directeur du Musée Redpath de 1985 à 1991, Robert Carroll a commencé sa carrière au Redpath en 1964, comme conservateur du centre de paléontologie des vertébrés.

 « Il fait encore partie de la collectivité — on ne l’a pas oublié, de dire Mme Doucette. Ceux et celles parmi nous qui le connaissent à Saint-Margaret ne disent que du bien de lui. Cela nous rappelle que nous traitons une personne, pas une maladie. »

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *