La mobilité sera le thème de la 3e semaine annuelle de l’AAPA

Dans le solarium de l’HGJ, où les patients âgés viennent souvent se détendre, Elisabeth Daviau (à gauche) et Linda Alfonso discutent de la Semaine de sensibilisation à l’AAPA.
Dans le solarium de l’HGJ, où les patients âgés viennent souvent se détendre, Elisabeth Daviau (à gauche) et Linda Alfonso discutent de la Semaine de sensibilisation à l’AAPA.

Maintenir la mobilité des patients âgés hospitalisés fait partie intégrante de leur rétablissement – thème central de la Semaine de sensibilisation à l’Approche adaptée à la personne âgée.

La 3e édition de cet événement annuel, qui aura lieu du 28 octobre au 1er novembre, vise à sensibiliser davantage le personnel à ce programme provincial— plus connu comme Approche Adaptée à la Personne Âgée (AAPA) dont le but est de rehausser les soins centrés sur la personne âgée dans tous les services et toutes les unités de soins.

Lancée en 2011, l’AAPA reconnaît que les personnes âgées ont des besoins uniques que le personnel de tous les domaines doit comprendre afin d’améliorer les soins pendant toute la durée de l’hospitalisation.

Cette année, les efforts de sensibilisation seront axés sur la mobilité des patients de 75 ans et plus comme moyen de prévenir le déclin physique et mental. « Comme on dit, on s’en sert ou on le perd  », déclare Linda Alfonso, conseillère-cadre en Soins infirmiers au Service de gériatrie de l’Hôpital général juif. « Notre population est vieillissante et les gens vivent plus longtemps », ajoute Mme Alfonso, qui fait partie de l’équipe d’organisation de la Semaine de sensibilisation. « La mobilité est essentielle à leur rétablissement ».

La proportion accrue de personnes âgées au sein de la population pose des défis de taille à beaucoup d’hôpitaux, dont l’HGJ. En moyenne,80 pour cent des patients admis à l’HGJ sont des aînés et, au Québec en général, la durée d’hospitalisation de ces patients est de 10,9 jours.

En fait, la population de patients âgés de l’Hôpital augmente à un plus grand rythme que  l’ensemble de la population des personnes âgées de Montréal. De plus, l’HGJ traite en général bien plus de patients âgés que tout autre hôpital universitaire à Montréal.

Elisabeth Daviau, infirmière clinicienne en Gériatrie, souligne qu’il suffit qu’une seule hospitalisation se déroule mal pour faire basculer la personne âgée, surtout si son état de santé était précaire avant son admission à l’hôpital.

Selon Mme Daviau, les études démontrent que les personnes âgées hospitalisées passent en moyenne 83 pour cent de leur séjour à l’hôpital allongées au lit, ce qui retarde leur rétablissement.  

C’est pourquoi il importe que le personnel incite les patients âgés à se lever dès qu’ils le peuvent et à bouger continuellement durant leur hospitalisation. Cela veut dire d’encourager les aînés à participer à des activités routinières, comme se lever pour aller à la toilette, se brosser les cheveux ou même manger assis sur une chaise.

« Ces tâches peuvent sembler anodines, de dire Mme Daviau, mais elles peuvent changer la donne pour les aînés hospitalisés. »

Heureusement, le message semble être bien passé, car le dernier audit mené à l’HGJ révèle que 80 pour cent des patients âgés sont mobilisés pendant leur hospitalisation. Les intervenants visent des résultats encore meilleurs.

La Semaine de sensibilisation à l’HGJ prévoit des conférences ainsi que des kiosques d’information dans l’entrée principale. Le lundi 28 octobre, à 12 h 30 dans la salle B-306, Dre Susan Mitchell, professeure à la Faculté de médecine de l’Université Harvard, abordera les dilemmes liés aux soins des personnes en état de démence avancée.

Le jeudi 31 octobre, à 13 h dans la salle A-139, Dr Michael Goldfarb de l’HGJ livrera une conférence sur le plan de mobilité précoce porté par le personnel infirmier.

Le vendredi 1er novembre, les Prix d’excellence aux soins des personnes âgées seront décernés aux employés de quinze unités hospitalières en reconnaissance de l’aide qu’ils ont apportée aux patients afin de maintenir ou d’améliorer leur capacité fonctionnelle globale pendant leur hospitalisation. Les lauréats seront honorés au Carrefour Lea Polansky à partir de 10 h.

Également prévus au programme, des prix pour des unités de soins ou des personnes en particulier ainsi que de nombreux présents pour le personnel afin de reconnaître leur engagement, leur participation et leur dévouement envers l’excellence des soins aux aînés.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *