Il y a de la santé dans l’air!

Équipe Santé, Sécurité et Mieux-être au travail, de la gauche : Anne-Sophie Léveillée, Narges Ataiei, Mario Beaulieu et Alain Petit.
Équipe Santé, Sécurité et Mieux-être au travail, de la gauche : Anne-Sophie Léveillée, Narges Ataiei, Mario Beaulieu et Alain Petit.

Amélioration de la sécurité et de la qualité de l’air dans notre CIUSSS!

Le Service de santé, sécurité et mieux-être au travail (SSMET) rapporte de grandes améliorations en matière de sécurité et de qualité de l’air au travail.

« Grâce à l’engagement et au travail réalisé par les Services techniques, et à la collaboration de chacun des établissements de notre CIUSSS, nous avons enregistré au cours des deux dernières années des résultats dont nous pouvons être fiers », souligne Mario Beaulieu, hygiéniste industriel, conseiller cadre en santé et sécurité et officier de biosécurité de l’équipe du SSMET.

« Notre équipe de professionnels mène régulièrement des inspections pour analyser différents critères concernant la qualité de l’air et la sécurité des employés, explique M. Beaulieu. C’est ainsi que nous sommes en mesure d’évaluer le nombre de non-conformités, c’est-à-dire les cas de manquement à certains règlements ou directives, dans l’ensemble de notre réseau. »

Parmi les données recueillies pour analyser la qualité de l’air, citons la température, les niveaux d’humidité et la concentration en dioxyde de carbone et monoxyde de carbone. De 2016 à 2018, les non-conformités ont baissé de 82 pour cent.

Pour ce qui est de la sécurité des lieux de travail, les analyses portent sur les éléments
suivants :

• la sécurité des machines et des gaz comprimés;
• les risques de chutes;
• les équipements non sécuritaires;
• l’encombrement ou l’entreposage du matériel;
• les risques d’incendie;
• l’ergonomie des espaces de bureau;
• les mesures d’urgence;
• les systèmes de ventilation;
• les dommages matériels;
• les problèmes liés à l’éclairage.

M. Beaulieu a également noté des améliorations significatives dans la sécurité de l’environnement de travail des employés du CIUSSS, les non-conformités ayant diminué de
81 pour cent au cours de la même période de deux ans.

Les inspections de l’Hôpital général juif se font tous les deux ans en raison de l’envergure de cet établissement, soit 3500 locaux. 

« C’est une réelle fierté pour les deux inspecteurs de l’équipe et pour moi-même de constater qu’après nos évaluations, des mesures concrètes sont prises pour améliorer la qualité de vie au travail. Ce sont tous les employés du CIUSSS qui en sont gagnants », conclut Mario Beaulieu.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *