Donner de nous-mêmes professionnellement, mais donner personnellement aussi

Lawrence Rosenberg

Au sein du secteur des soins de santé et des services sociaux, l’élan de donner nous vient spontanément. Nous avons tous l’instinct de donner en voyant une personne qui souffre, qui est désespérée ou même qui a simplement besoin d’être rassurée. Très souvent, nous donnons notre savoir-faire et notre expérience professionnelle. Mais nous donnons aussi nos sentiments, qu’il s’agisse de compassions, de sympathie, d’humour ou de patience. Et parfois, surtout quand nous avons peine à trouver une minute libre pendant la journée, nous donnons aussi notre temps.

À cet égard, vous serez certainement étonné que je suggère que nous pourrions donner davantage. C’est, en effet, le moment de l’année où les idéaux de générosité et d’altruisme prennent une importance toute particulière, et nous devons tous prendre le temps de penser aux nombreux membres de la société dont la vie serait plus douce si nous leur donnons le même appui que nous offrons aux clients, aux résidents et aux patients de notre CIUSSS.

Un don financier est la manière la plus facile d’aider. Vous pourriez envisager de faire un don à l’œuvre Centraide du Grand Montréal, qui appuie un vaste réseau d’agences communautaires où les besoins sont les plus pressants, et qui a une incidence majeure sur la pauvreté et l’exclusion sociale. Ou, si vous sentez une affinité particulière envers l’établissement du CIUSSS au sein duquel vous travaillez, vous pourriez faire un don à la Fondation qui appuie cet établissement. Ou encore, si, selon vous, rien ne peut remplacer une participation personnelle, nombre d’organismes méritants seraient reconnaissants de votre présence à titre de bénévole.

Parfois, des donateurs potentiels doivent être motivés davantage, et c’est la raison pour laquelle nous sommes profondément reconnaissants du professionnalisme des membres du personnel des fondations de notre CIUSSS. Dernièrement, l’apport de Myer Bick, président-directeur général de la Fondation de l’HGJ, a été reconnu par un prix Carrière exceptionnelle en philanthropie de la Division du Québec de l’Association des professionnels en philanthropie. De tels niveaux d’engagement profonds nous permettent à tous de viser plus haut.

J’espère sincèrement que la joie et la générosité que nous avons ressenties pendant les fêtes de Noël et de Hanukkah illumineront le reste de la nouvelle année. En 2018, je vous souhaite, ainsi qu’à tous vos êtres chers, santé et bonheur ainsi que le désir de changer les choses en continuant à donner de la meilleure manière possible.

Lawrence Rosenberg, M.D., Ph. D.
Président-directeur général

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *