De meilleurs résultats pour les personnes âgées hospitalisées grâce à l’ensemble du personnel!

L’équipe des Soins intensifs (K1) a reçu un Prix d’excellence en AAPA 2017 pour le Dépistage du délirium.
L’équipe des Soins intensifs (K1) a reçu un Prix d’excellence en AAPA 2017 pour le Dépistage du délirium.

La Journée internationale des personnes âgées a lieu seulement une fois par année, le 1er octobre, mais les aînés sont reconnus tous les jours à l’Hôpital général juif dans le cadre d’un programme visant à promouvoir leur sécurité et leur autonomie.

Près d’un adulte sur trois, âgé de 75 et plus, qui est hospitalisé, manifeste un déclin de ses fonctions pendant son séjour. Ce déclin peut avoir des conséquences importantes sur sa vie et sur son bien-être. En effet, une personne âgée qui était autonome auparavant, c’est-à-dire qui vivait seule dans son propre foyer, pourrait maintenant courir un risque plus élevé d’admission ultérieure dans un établissement de soins de longue durée. Pour aider ces patients âgés à maintenir leur autonomie et leur dignité, l’ensemble du personnel de l’Hôpital utilise une démarche d’approche adaptée à la personne âgée (AAPA).

Le comité multidisciplinaire d’AAPA a mis en lumière les initiatives de ce programme lors de la première semaine d’AAPA qui a eu lieu à l’Hôpital au début du mois d’octobre. Des kiosques ont été montés dans le hall d’entrée achalandé de l’Hôpital afin de renseigner les membres du personnel, les patients et les visiteurs sur les différentes stratégies de soins adaptées aux besoins des aînés.

« Le programme sensibilise le personnel aux besoins et aux perceptions de nos patients âgés », explique Juliana Tebo, infirmière clinicienne en gériatrie. Elle cite comme exemple les lunettes, disponibles au kiosque de l’AAPA, qui simulent la dégénérescence maculaire, une maladie évolutive liée au vieillissement. Ces lunettes sont utilisées pendant la journée de formation des PAB, afin de les aider à comprendre l’incidence que peut avoir la dégénérescence maculaire sur la capacité d’une personne âgée à effectuer ses tâches quotidiennes, comme aller à la toilette ou manger. « Il a été prouvé que nous pourrons plus probablement faire ce qu’il faut pour nos patients et intervenir de manière appropriée, si nous avons vécu la même expérience », dit-elle.

Le programme se penche sur chaque aspect de l’environnement physique de l’Hôpital pour s’assurer que les lieux sont accessibles et sécuritaires pour les personnes âgées afin de leur permettre de se déplacer plus facilement. Cela signifie créer et maintenir un environnement qui n’est pas encombré et bien éclairé, comporte des toilettes adaptées et des affiches claires et lisibles.

Mettre en pratique l’AAPA, tous les jours

La participation des patients et de leurs proches est l’une des clés de la réussite de ce programme. « L’AAPA est un élément essentiel des soins quotidiens que les membres du personnel prodiguent aux patients, qui comprend l’enseignement au chevet des patients », déclare Madame Tebo. « L’AAPA est au cœur de chaque discussion et de chaque décision de l’équipe, de concert avec les patients et les membres de leur famille ».

Maxine Lithwick, l’une des coprésidentes du Comité de l’AAPA, applaudit l’engagement multidisciplinaire de l’Hôpital envers ce programme. « Chaque personne, des médecins aux infirmières, en passant par les PAB, les autres professionnels paramédicaux, le personnel de l’entretien ménager, des cuisines et de l’entretien, agissent en partenariat avec les patients et leurs familles pour réduire la durée du séjour à l’hôpital et prévenir une admission ultérieure dans un établissement de soins de longue durée », dit-elle.

Madame Lithwick, qui est également coordinatrice, Services sociaux et Pratique professionnelle au CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, note que « tous les changements positifs que nous avons vus depuis l’implantation de ce programme à l’HGJ, en 2013, se sont traduits par une satisfaction accrue des patients et du personnel ».

La formation spécialisée en pratiques d’AAPA est également offerte à l’échelle du CIUSSS. Les membres du personnel peuvent s’inscrire, auprès du bureau des soins infirmiers de leur établissement à des cours comme Prodiguer des soins aux patients âgés hospitalisés (Caring for the hospitalized older adult patient). Jusqu’à maintenant, plus de 1 000 professionnels et gestionnaires des soins de santé ont suivi une formation officielle en AAPA.

Pour en savoir plus au sujet de l’AAPA, allez à l’intranet du CIUSSS, cliquez sur l’onglet Direction clinique >Approche adaptée à la personne âgée.

Lauréats des Prix d’excellence en AAPA 2017

La semaine de l’AAPA a culminé avec la remise des Prix d’excellence en soins aux personnes âgées aux équipes et aux membres du personnel de l’HGJ.

Trois Prix ont été décernés pour le meilleur rendement en équipe d’après les audits trimestriels de l’AAPA.

Le groupe de Médecine interne (K6) a reçu un Prix d’excellence en AAPA 2017 pour la Documentation des signes vitaux ainés en Médecine gériatrique.

L’unité de soins cardiovasculaires et l’Unité des soins intensifs (K2) a reçu un Prix d’excellence en AAPA 2017 pour la Documentation et l’implantation des plans de mobilité.
L’unité de soins cardiovasculaires et l’Unité des soins intensifs (K2) a reçu un Prix d’excellence en AAPA 2017 pour la Documentation et l’implantation des plans de mobilité.
L’équipe des Soins intensifs (K1) a reçu un Prix d’excellence en AAPA 2017 pour le Dépistage du délirium.
L’équipe des Soins intensifs (K1) a reçu un Prix d’excellence en AAPA 2017 pour le Dépistage du délirium.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *